Vie locale - Créer une collection lingerie «plus size»

Lorsqu’on regarde les magazines de mode, on observe quasiment tout le temps des mannequins à taille de guêpe et pour qui la balance ne dépasse pas les 50 kilos. Pourtant c’est ce diktat-là que le créateur de mode bruxellois, Tony Bland, a voulu casser.

Depuis quelques semaines, il a entrepris un projet qui consiste à étendre sa marque «Tony Bland» aux femmes qui portent des grandes tailles. «Je veux faire honneur aux femmes qui ont des formes généreuses avec cette collection de lingerie», explique Tony Bland. «J’ai remarqué que ces femmes se plaignaient régulièrement du manque de choix dans la lingerie grande taille alors je me suis lancé dans ce projet pour permettre à tout public de se retrouver dans ce que je fais», poursuit-il.

Mais pour parvenir à son but, cet ancien comptable reconverti dans la mode qu’il définit comme sa passion, cherche un financement. Pour cela, il a lancé une campagne de crowdfunding sur le lien suivant: www.growfunding.be/tonybland. S’il n’a récolté pour le moment que 1.405 euros, il cherche à obtenir les 6.000 euros nécessaires. «Avec cette plateforme si le total n’est pas atteint, les donneurs seront remboursés et je ne toucherais rien. L’argent va servir à acheter les matières premières et surtout de la dentelle de Calais, qui est de la matière de qualité et très solide pour que la pièce puisse tenir et ne pas s’abîmer au fil du temps. Avec ce financement, je cherche à offrir une collection avec laquelle les femmes pourront se sentir bien», explique le créateur mode.

Un défilé de mode

Pour les remercier, Tony Bland invitera tous les donneurs à un défilé de mode pour découvrir les 25 créations disponibles en deux coloris chacune et avec une finition en dentelle faite à la main. «Les donneurs pourront voir de leurs propres yeux les 50 pièces et voir ce pour quoi ils ont donné de l’argent», explique-t-il. Par ce projet, il veut faire passer un message d’espoir pour que ces femmes se sentent bien dans leur peau. «Il faut qu’elles sachent que la beauté d’une femme ne s’arrête pas à la taille 36 ou 38», milite-t-il.

Pour en savoir plus, Tony Bland et une designer danoise vous donnent rendez-vous au 102 rue de Veeweyde à Anderlecht le samedi 13 mai lors de l’exposition «Elsewear» qui servira à mettre en lumière le processus de fabrication de la collection mais aussi de voir un shooting photo et sera également l’occasion de rencontrer Tony, le porteur de ce projet.

L.C. - équipe de rédaction

Autres actualités à Vie locale

Articles les plus populaires

Les promotions autour de Vie locale