Vie locale - Plus aboutie que jamais, elle travaille sa beauté intérieure

Parce que le marché est ainsi fait: un modèle automobile ne peut rester intact plus de quelques années sans que ses géniteurs y apportent des retouches. En général, elles portent sur la carrosserie, parfois sur l’habitacle. Chez Mazda, on a choisi de ne pas apporter de modifications à la belle gueule de la 6. Tant mieux: qu’il s’agisse de la version Wagon (laquelle représente 70% des ventes au plat pays des breaks) ou de la berline, on garde les traits gracieux de cette routière pourtant robuste. Il faut dire que du point de vue du design elle fait l’unanimité avec ses traits acérés et des airs de berline sportive. C’est aussi l’une des plus grande de sa catégorie, elle qui privilégie ainsi son habitabilité. Pour cette édition 2017, les modifications (et non des moindres), sont essentiellement d’ordre électronique. Ainsi, la Mada6 de la nouvelle génération va bénéficier de la fonction G-Vectoring Control quelques mois avant sa petite soeur Mazda3. Pour faire simple, ce système ajuste le régime du moteur en fonction des informations envoyées par la direction. Le but? Adoucir et optimiser subtilement les transferts de charge; ce qui améliore le comportement de la voiture.

Un laser pour freiner!

Le G-Vectoring Control déclenche une décélération à l’entrée des virages afin de faire passer la charge sur les roues avant et offrir une meilleure adhérence et plus de réactivité. Ensuite, le système rétablit le couple moteur dès que l’angle de braquage est constant. Plus fort encore: le comportement du véhicule s’adapte aux intentions du conducteur! C’est une petite merveille trouvée par les ingénieurs nippons pour réduire considérablement les corrections apportées à la direction quelles que soient les conditions de la route même dans les manœuvres réalisées dans l’urgence. Parmi les autres innovations, on note également, selon le modèle, qu’une caméra de détection avant remplace le laser infrarouge du système de freinage du modèle précédent. Ainsi, la plage de vitesse de détection passe de 4-30 km/h à 4-80 km tout en détectant les piétons. En marche arrière, les capteurs à ultrasons fonctionnent entre 2 et 8 km/h. Cette caméra augmente également la plage de vitesse de freinage automatique. Désormais, elle va de 15 à 160 km/h. Un système de reconnaissance des panneaux prévient quand on dépasse la vitesse autorisée. En outre, il reconnaît les «sens interdits»’. L’avertisseur de changement de file avertit le conducteur à une vitesse de plus de 60 km/h. Grâce à l’assistance de direction, il replace le véhicule dans sa file en toute sécurité. Les accros de la connectivité apprécieront aussi le nouvel affichage tête haute avec des graphismes en couleur. Parmi cette liste qui n’est pas exhaustive, on s’en voudrait de ne pas mentionner le volant. Repensé, il offre une utilisation plus intuitive des doigts. Une ergonomie qui ajoute encore du plaisir à celui déjà bien présent de conduire cette familiale décidemment pleine de ressources.

Vincent Hayez - équipe de rédaction

Autres actualités à Vie locale

Articles les plus populaires

Les promotions autour de Vie locale