Vie locale - L’hybride rechargeable se démocratise, voici la preuve par deux

Si l’industrie automobile allemande a longtemps considéré l’hybridation des véhicules avec mépris, c‘est probablement parce que, dissimulée sous les traits iconiques d’une Toyota Prius, la technologie thermique/électrique avait des prétentions davantage écologiques que sportives. Aujourd’hui, les choses ont évolué. Des hypercars hybrides ont été commercialisées, et tous les constructeurs, qu’ils soient allemands ou non d’ailleurs, étoffent leurs catalogues de motorisations hybrides. C’est le cas de Porsche par exemple avec sa Panamera S E-Hybrid, de Mercedes avec sa S500 Plug-in Hybrid, d’Audi avec son A3 e-tron ou encore de Volkswagen avec sa Golf GTE. Présent sur le marché depuis un petit temps déjà, BMW commercialise une Série 2 Active Tourer ainsi qu’une Série 3 berline, toutes deux équipées d’une technologie hybride. Ces deux BMW proposent des architectures de conception diamétralement opposées. Le monovolume 225xe, équipé d’une transmission intégrale, voit son moteur essence (3 cylindres 136ch) transmettre sa puissance aux roues avant, tandis que son moteur électrique (88ch), placé sur l’essieu arrière, renvoie toute sa puissance aux seules roues arrière. Le moteur électrique de la 330e (88ch) est quant à lui accolé au bloc essence (4 cylindres 184ch). Ici, toute la puissance est envoyée aux roues arrière, via une boîte auto 8 rapports. Le poids des batteries et du moteur électrique représentent dans les deux cas un surpoids d’environ 150 kilos. Mais cela n’empêche pas ces deux hybrides d’afficher des prétentions de véritables sportives. La berline abat par exemple le 0 à 100 en 6,1 secondes à peine.

Une pour le sport, l’autre pour la famille

Le constructeur bavarois annonce une autonomie électrique de 40 kilomètres. Lors de nos essais, les deux modèles n’ont toutefois pu parcourir que 31 kilomètres avant de devoir recourir à leur mécanique traditionnelle. La distance parait toutefois suffisante puisque la majorité des navetteurs parcourent en moyenne un peu moins de 30 kilomètres pour se rendre sur leur lieu de travail. Ces deux hybrides affichent donc de nombreux atouts, dont le moindre n’est pas leur caractère écologique (officiellement 44g CO2/km) et économique (1,9l/100km). Reste alors à choisir entre ces deux types de carrosseries bien différentes. D’une part la berline 3 offrant une ligne plus sportive, plus racée sans doute. De l’autre l’Active Tourer qui s’envisage comme la compagne idéale de la famille! A bord, le conducteur bénéficie d’une assise haute (12 cm de plus que dans une berline). Au volant nous avons apprécié un meuble de bord aux matériaux de qualité et à l’assemblage sans défaut. Bien équipées, les versions de base bénéficient déjà d’un équipement fourni (dont, entre autres, un hayon de coffre électrique, un volant multifonctions en cuir, la clim ou encore l’écran central couleur): la concurrence a poussé le bavarois à assurer son rapport prix, équipements.

Vincent Hayez - équipe de rédaction

Autres actualités à Vie locale

Articles les plus populaires

Les promotions autour de Vie locale