Vie locale - Six éoliennes le long de la Via Nova à Trois-Ponts

Si tout se passe bien, dans le courant de l’année 2018 un nouveau chantier devrait démarrer sur les hauteurs de Trois-Ponts, à proximité des bassins de la centrale électrique de Coo. Ce mercredi, le fournisseur d’électricité Engie Electrabel a déposé une demande de permis à la Région Wallonne pour le placement de 6 éoliennes le long de la Via Nova. «L’étude d’incidence a duré longtemps (NDLR: le projet a été lancé en 2010) à cause de la situation inédite de ces éoliennes, en zone forestière», indique Loïc Biot, développeur éolien chez Engie. «De cette étude d’incidence sont ressorties 50 recommandations que nous allons devoir suivre. Des recommandations durant les phases de chantier en ce qui concerne la stabilité, la gestion des déchets, du trafic routier mais aussi des bridages. C’est à dire qu’on peut stopper l’éolienne en appuyant sur un bouton. Le projet doit aussi s’intégrer dans le respect de l’activité sylvicole et des mesures environnementales spécifiques sont prises pour les chauves-souris», détaille Loïc Biot.

Peu de déboisement

Les éoliennes, d’une hauteur de 150 mètres et produisant au maximum 3,5 mégawatts, se trouveront sur des terrains communaux situés sur une ligne de crête à une distance d’1,5 km des habitations les plus proches. «C’est une situation idéale il y aura très peu d’impact sonore», rassure le développeur éolien. Pour construire ces éoliennes, les ouvriers de chantiers emprunteront la Via Nova, historiquement connue pour avoir permis la construction de la centrale hydroélectrique de Coo, et ne devront que très peu déboiser, insiste Loïc Biot. «On déboisera 5,4 hectares mais en contrepartie on va participer au financement du reboisement de 5,6 hectares». D’un point de vue financier, l’affaire est également très intéressante pour Trois-Ponts qui pourra compter sur une rentrée de plus de 25.000 euros par an et par éolienne en plus d’une indemnité de 20.000 euros la première année pour le reboisement d’une parcelle. Parmi ces 6 éoliennes, une d’entre elles appartiendra à la coopérative Courant d’air qui regroupe plus de 1.700 membres se sentant concernés par l’énergie durable et voulant prendre part au développement de l’éolien. À l’unanimité ce mardi soir, tous les membres du conseil communal de Trois-Ponts ont voté en faveur du projet éolien.

L.M. - équipe de rédaction

Autres actualités à Vie locale

Articles les plus populaires

Les promotions autour de Vie locale