Vie locale - Les 20 km de Bruxelles en chaise roulante

Le but, récolter des fonds pour financer leur ambitieux projet de construction d’une résidence-services de 30 appartements pour seniors et de centre de jour pour personnes porteuses d’un handicap mental à Chastre. Un projet un peu fou, financé uniquement sur base de dons et de soutiens d’associations caritatives.

Cette année, 55 coureurs, soit deux fois plus qu’il y a deux ans, ont répondu à l’appel, dont quelques courageux puisque cinq d’entre eux pousseront à tour de rôle une participante en chaise roulante. « L’équipe s’entraîne car les participants n’ont pas l’habitude de pousser des personnes handicapées et encore moins en courant », nous glisse Eléonore Darcheville, responsable de l’équipe.

Chaque coureur de l’équipe verse 35 euros au lieu des 25 habituels pour participer à la course et peut également se faire parrainer, les dons étant reversés à l’ASBL chastroise. Parmi les coureurs de cette année, il y a certains fidèles qui courent pour la troisième fois et d’autres qui les ont rejoints en cours de route.

À ce jour, avec les dons qu’elle a reçus, l’association est capable de payer le terrain de 52 ares, situé au Boischamps, vendu par la Régie foncière du Brabant wallon à un prix inférieur à celui du marché et avec un délai de paiement plus long.

Premières Factures en 2019

La construction de la résidence-services est prise en charge par la société publique de logements Notre Maison, celle du centre de jour est par contre aux frais de l’ASBL, qui ne bénéficie d’aucun financement public et qui doit encore trouver entre 300.000 et 400.000 euros.

Une somme qu’elle pense pouvoir trouver d’ici 2019. « La récolte de fonds avance bien. On organise de nombreuses collectes de fonds via des soupers, des spectacles, des concerts et il y a beaucoup de solidarité. Au rythme actuel, on devrait être à même de payer les premières factures en 2019 », détaille le président de la fondation Jardin’âges, Jean-Louis Jadoulle qui espère voir le chantier se terminer pour fin 2020.

Un potager commun

Entre les deux bâtiments, des projets communs seront organisés. Une activité maraîchère mettra en lien les deux publics, mais pas seulement: les adultes du centre de jour seront formés pour rendre un certain nombre de services aux seniors de la résidence-services.

Infos et dons sur

www.jardinages.be

L.C. - équipe de rédaction

Autres actualités à Vie locale

Articles les plus populaires

Les promotions autour de Vie locale