Vie locale - Une personne virtuelle prend soin de nos seniors via leur télévision

Elderlinked, c’est le nom de la plate-forme créée par Sébastien Breyne et André Spagnolo, respectivement originaires de Bousval et Nivelles. «Ma grand-mère a des problèmes d’audition et lorsque je l’appelais, elle ne savait pas à qui elle avait affaire. J’ai branché un ordinateur sur sa télévision, pour qu’elle ait un support visuel. Je peux donc lui écrire avant de lui téléphoner», lance Sébastien, très enthousiaste.

Conserver l’autonomie

C’est de là qu’est née l’idée. «On veut améliorer la communication et permettre aux seniors de garder leur autonomie. De cette manière, ils peuvent rester plus longtemps chez eux ou dans une résidence-services.»

Le principe est relativement simple, mais se révèle très efficace. «Tout d’abord, il s’agit d’une plate-forme où les infirmières, kinés et la famille peuvent partager des notes, à l’aide d’une tablette, d’un ordinateur ou d’un smartphone. Ils ont un accès, grâce à un login et un mot de passe, et peuvent faire part de leurs observations.»

Et ce n’est pas la principale fonctionnalité. «On peut programmer des événements tout au long de la journée. Pour la prise de médicaments, par exemple. La télévision s’allume à l’heure du rappel, un personnage apparaît et dit au senior la couleur de la boîte qui contient les remèdes. Lorsqu’il a consulté le message, il prend la boîte et la dépose sur un socle. Celui-ci envoie un message pour confirmer qu’il a bien reçu le message. Maintenant, on n’est évidemment pas certain qu’il a bien été avalé», avoue le Genappois âgé de 28 ans. Si la prise du médicament ne se fait pas, l’infirmière se rend automatiquement chez la personne âgée.

Une alerte peut être envoyée

Les proches peuvent également ajouter des rappels pour indiquer le début du programme télévisé du senior ou tout autre chose. «L’objectif, c’est qu’un message apparaisse plus ou moins toutes les deux heures. Si la personne âgée n’a pas confirmé un événement, une alerte est envoyée à la famille. C’est une manière de s’assurer que tout se passe bien», poursuit Sébastien Breyne.

Le système a déjà été testé mais il faudra attendre le mois de juin pour sa sortie. «Il y a encore des évolutions possibles. Le senior pourrait consulter une chaîne de la télévision avec son agenda, une avec des photos de ses enfants ou d’autres applications encore.»

Concrètement, les utilisateurs devront installer une box qui sera reliée à la télévision. «On pense que cela coûterait entre 30 et 40 euros par moi, avec la location de la box. La télévision ne doit juste pas être trop vieille.»

D’abord soutenu financièrement par Microsoft, le projet bénéficie de l’aide de Digital BW. «On avait envie de lancer notre propre start-up. Mais là, pouvoir proposer un produit qui viendra en aide aux personnes âgées, c’est très gratifiant», conclut-il.

L.C. - équipe de rédaction

Autres actualités à Vie locale

Articles les plus populaires

Les promotions autour de Vie locale