Vie locale - Un chercheur de l’UMons gagnant

Thomas Abbate, de l’université de Mons, et Alexis Darras, de l’université de Liège, ont été désignés lauréats de la finale interuniversitaire du concours «Ma thèse en 180 secondes». Il s’agissait, pour les 18 candidats issus de sélections organisées dans six universités belges francophones, de vulgariser en trois minutes chrono un travail de recherche qu’ils mènent depuis plusieurs années. Les deux lauréats désignés mardi à Louvain-la-Neuve représenteront la Belgique à la finale internationale, qui sera organisée le 28 septembre prochain à Liège.

Thomas Abbate (UMons) a présenté un exposé intitulé: «Les vaccins, c’est comme le vin» pour communiquer le plus efficacement possible sur sa thèse. Dont le titre officiel est un tantinet moins accrocheur pour le grand public: «Modélisation mathématique, observation et contrôle de l’amplification virale en culture de cellules animales»... L’autre lauréat, Alexis Darras, a développé un exposé titré «Sang pour sang magnétique» vulgarisant sa thèse «Evaporation sous champ de gouttes de colloïdes superparamagnétiques».

Ce concours vise à permettre à la population de comprendre le rôle des doctorants en matière de recherche, et aux chercheurs de travailler leurs compétences communicationnelles pour expliquer un sujet complexe de manière simple.

Le public pouvait également attribuer un prix. Il a désigné Félicien Hespels, de l’université de Namur, pour son exposé «De l’or contre le cancer». Sa thèse est intitulée «Émission d’élements secondaires depuis des nanoparticules d’or soumises à des irradiations de protons».

LP - équipe de rédaction

Autres actualités à Vie locale

Articles les plus populaires

Les promotions autour de Vie locale