Vie locale - L’ex-Golf Hôtel sera reconstruit

Moins de deux mois après l’incendie criminel qui a ravagé l’ancien Golf Hôtel, à l’entrée de Spa, le dossier bouge. «Un accord a été trouvé avec le propriétaire, annonce l’échevin du Patrimoine Paul Mathy. C’est un accord oral, pas encore écrit.» L’avocat de la Ville et ceux du groupe Berverburcht sont en train de terminer la rédaction d’une convention qui prévoit l’examen de la stabilité du bâtiment sinistré, par les bureaux d’études techniques du propriétaire et de la Ville. L’idée est de voir ce qui sera conservé et abattu en vue de reconstruction rapide. «Quand l’accord sera signé, le propriétaire devra déposer un permis d’urbanisme dans les trois mois», indique l’échevin Paul Mathy. Une fois celui-ci octroyé, les travaux de reconstruction devront commencer dans les 6 mois. Faute de quoi «le propriétaire devra céder gratuitement le terrain à la Ville», assure l’échevin qui souligne le fait que tout cela sera ratifié par le tribunal histoire d’éviter «de nous faire rouler encore une fois».

La Ville de Spa reste en effet méfiante. Avant l’incendie de l’ancien hôtel le 25 mars dernier, Spa était en procès avec son propriétaire qui tardait à y concrétiser son projet de résidences hôtelières et ne payait pas la taxe sur les immeubles inoccupés. Une taxe qui, accumulée au fil des années, représente 126.000 euros. Cette somme n’a d’ailleurs pas encore été payée par le propriétaire à Spa. Le nouvel accord intervenu la semaine dernière passe-t-il l’éponge sur cette dette en contrepartie de la promesse de reconstruire au plus vite? Pas du tout! Les taxes sont enrôlées, pas moyen, selon la loi, de les supprimer. Par contre, pour 2017, cela n’a pas encore été fait et cela pourrait ne pas l’être si le propriétaire de l’ex-hôtel remplit sa part de marché.

Une première réunion a eu lieu avec la fonctionnaire déléguée concernant le projet de reconstruction. Celui-ci devrait être du même acabit que celui présenté en 2007 et qui prévoyait la rénovation de la partie centrale couplée à la construction de deux ailes modernes.

LM - équipe de rédaction

Autres actualités à Vie locale

Articles les plus populaires

Les promotions autour de Vie locale