Vie locale - Une bière à la patate

La pomme de terre! Cette fierté emblématique de la Belgique se décline aujourd’hui sous toutes les formes, pour tous les goûts et se marie avec de nombreux plats.

Mais qui soupçonnerait un seul instant que, dans l’un des villages de Clavier (Bois et Borsu), une confrérie gastronomique ait eu un jour l’idée folle d’inventer la bière à la pomme de terre? La confrérie claviéroise «Magneus d’Parbolèts» (comprenez: les mangeurs de Parbolets) existe aujourd’hui depuis 1981 et a pour but «d’entretenir l’attachement à la terre, de vanter la qualité de notre produit principal qui est la pomme de terre et plus exactement le Parbolèt. Une petite pomme de terre cuite à l’eau et rissolée à la poêle avec du saindoux», explique la confrérie qui promeut également le patrimoine de la commune de Clavier. «Le but est de faire connaître notre terroir et de créer un esprit de camaraderie et de fraternité», souligne le Grand Maître de la confrérie, Philippe Conrardy. Et quoi de mieux que la bière pour réunir les curieux et étrangers autour d’un bon verre? «Nous vendions au départ un apéritif (le Brouwèt) qui accompagne la pomme de terre. Celui-ci fonctionne assez bien et on s’est dit: pourquoi ne pas créer une bière? Nous avons alors pris contact avec un brasseur du côté de Nassogne qui était déjà le brasseur d’une confrérie amie», souligne le Grand Maître.

Une bière ambrée Unique!

Cette bière ambrée fait aujourd’hui partie des nombreux produits proposés à la vente par la confrérie. «Nous vendons nos produits durant les marchés, lors de grands rassemblements tels que les fêtes de Wallonie etc

Parmi la centaine de confréries de Wallonie, celle de Clavier est l’unique à vendre la Parbolète. «Comptez 5 euros la bouteille de bière. Une partie des bénéfices est reversée au CPAS de Clavier», souligne Marie-Laure George, membre de la confrérie. Vous reconnaîtrez la confrérie par son accoutrement lors de sa marche Adeps du 30 avril organisée dès 8h à l’école du village. «On porte l’habit traditionnel du ramasseur de pomme de terre. Un vêtement en toile de jute et une capeline à capuche verte. Il y a aussi une poêle à frire attachée au costume ainsi qu’une médaille en forme de pomme de terre

L.M. - équipe de rédaction

Autres actualités à Vie locale

Articles les plus populaires

Les promotions autour de Vie locale