Vie locale - «Quelqu’un a volé ma chouette Bounty»

Ses pattes sont recouvertes d’un épais duvet. Elle peut dépasser le mètre d’envergure et son visage en forme de cœur fait fondre tous les amis des animaux. Elle, c’est la chouette effraie, la plus répandue au monde dans sa catégorie. Docile et sociable, elle est très prisée par les familles occidentales. Notamment celle d’Angélique Louis qui, en 2014, fait l’acquisition de Bounty, alors âgée de 7 mois. «J’ai acheté ma chouette à Dison, chez un particulier, nous explique la Sprimontoise. J’avais déjà plusieurs animaux de ce type, dont un grand-duc africain. Bounty, elle, était dans la maison toute la journée. Sa disparition est un choc.»

Le soir, après avoir crapahuté dans l’habitation familiale toute la journée, Bounty avait l’habitude de regagner sa volière. «Et chaque matin, je vais voir si elle a à manger en suffisance, et si elle va bien. Mais vendredi, elle avait disparu. C’est un vol, sans aucun doute possible. La volière est entièrement clôturée: elle ne peut donc pas s’échapper. Depuis plus, je n’ai pas vu de plume, ni de trou dans le sol. Impossible qu’un animal en ait fait son repas: cela aurait immanquablement laissé des traces.»

Angélique a évidemment déposé plainte à la police, et son histoire fait penser à un dossier similaire qui avait secoué le voisinage. C’était il y a 3 ou 4 mois. «Un voisin a été victime d’un vol d’oiseaux. On lui en a pris plusieurs: des canaris notamment. Pour moi, si on a volé Bounty, c’est pour la revendre immédiatement.» Un rapide coup d’œil sur internet démontre que sur le marché, les chouettes effraie peuvent se monnayer plusieurs centaines d’euros. Mais celui qui détient Bounty aura du fil à retordre s’il souhaite vendre l’animal dans les formes. «Ma chouette est baguée», poursuit Angélique. «Si la personne qui veut acheter Bounty demande un document officiel pour en devenir le propriétaire, elle sera bloquée et on va se rendre compte qu’elle est volée. J’ai prévenu le Monde Sauvage, la DNF, etc. Je veux absolument la retrouver: Bounty est un membre de ma famille.»

Pour contacter Angélique: 0473/26.52.94

L.M. - équipe de rédaction

Autres actualités à Vie locale

Articles les plus populaires

Les promotions autour de Vie locale