Vie locale - The Wood a finalement obtenu son permis

La discothèque The Wood installée avenue de Flore, dans un ancien pavillon de chasse situé au Bois de la Cambre, est fermée depuis mai 2016. Le Conseil d’Etat avait en effet annulé l’an dernier son permis d’urbanisme, suite à un recours des riverains qui se plaignaient des nuisances, sonores notammen,t que cet établissement engendre pour le voisinage.

Pour les noctambules comme pour les riverains, il y a une bonne et une mauvaise nouvelle.

Bonne nouvelle d’abord pour les noctambules, le gouvernement bruxellois a délivré le 23 mars dernier un nouveau permis d’urbanisme. Le cabinet du ministre-président Rudi Vervoort (PS), qui nous confirme l’information précise qu’une condition a été mise, celle «de ne pas exploiter la terrasse dans le cadre de l’activité commerciale

La société Simdeco, qui exploite l’endroit, n’avait pas encore reçu la notification officielle quand nous l’avons contactée. «Nous avions remis un nouveau rapport d’incidence avec notre demande de permis», explique Serge Vanderheyden. «Mais notre idée est de résoudre les problèmes et on compte bien avoir une discussion ouverte avec les riverains sur base de ce permis.» Une meilleure isolation acoustique notamment devrait être placée à l’intérieur. Mais la société mettra aussi en oeuvre un autre projet pour respecter l’affectation muséale prévue par la Région.« Outre notre activité commerciale, nous allons développer une association qui gérera un centre d’information portant sur l’ensemble du Bois de la Cambre, que ce soit en termes d’activités ou d’histoire, ainsi qu’un site Internet. Cette association sera installée au premier étage

Il ya aussi une bonne nouvelle pour les riverains. The Wood ne va pas rouvrir ses portes prochainement.

«Le bâtiment a été vandalisé durant l’hiver, tout a été saccagé à l’intérieur, y compris le chauffage et les conduites. On a fait le nettoyage et on a dû tout vider...» Après quoi des mesures de sécurisation du bâtiment ont été mises en place. «Si on doit ouvrir, ce ne sera pas avant la fin de cette année.» Serge Vanderheyden précise encore que l’investissement se fera uniquement avec des fonds privés, sans intervention de la Ville de Bruxelles «si ce n’est peut-être une aide logistique

L.C. - équipe de rédaction

Autres actualités à Vie locale

Articles les plus populaires

Les promotions autour de Vie locale