Vie locale - Une allemande agile

Si la VW up! est bien allemande, on peut dire que par son design ou encore son habitacle coloré, elle fait presque oublier ses origines. Finalement, la plus «germanique» des mini-citadines était jusqu’à présent la… Hyundai i10. Avec la petite Opel, le marché compte donc une voiture aussi allemande qu’elle en a l’air!

Plutôt spacieuse

La Karl fait partie des voitures les plus longues de sa catégorie, et cette caractéristique joue encore plus en faveur de sa stabilité et de son confort que de son espace intérieur. Mais elle offre encore quelques atouts supplémentaires: 5 places (ça se fait rare dans le segment), des vitres arrière que l’on peut vraiment ouvrir (ça aussi) et un système d’info-divertissement IntelliLink compatible avec Apple Car Play et Android Auto. La petite Karl se dote même d’un assistant personnel pour la connectivité et le services nommé Opel on Star.

Deux finitions

Au catalogue, on ne trouve qu’un seul moteur: une version sans turbo de l’excellent 3 cylindres 1.0 des Adam et Corsa, délivrant 75 chevaux. Il est couplé à une boîte manuelle 5 qui, de la 1ère à la 3ème, donne à la voiture ce qu’il faut de peps pour se frayer un chemin dans le trafic. Mais le point fort de la mécanique est plutôt son élasticité à bas régime, qui facilite vraiment la vie en ville. Et une fois lancée, la Karl n’a pas peur de l’autoroute, où elle est parfaitement stable et remarquablement silencieuse malgré son 3 cylindres. Dans sa déclinaison «Rocks», mieux équipée mais proposée 2.400 euros plus cher, la Karl ne laisse même rien se mettre en travers de sa route! Tout ça grâce aux moulures de bas de caisse qui la rendent plus robuste, tout en lui donnant un look de crossover. L’Opel Karl est disponible à partir de 10.400 euros TVAC.

- équipe de rédaction

Autres actualités à Vie locale

Articles les plus populaires

Les promotions autour de Vie locale