Vie locale - 10.000 dollards de pub par mois à toutes les asbl

Vous êtes membre d’une asbl, vous n’avez pas beaucoup d’argent et vous voulez pourtant recruter de nouveaux membres, des clients ou des sponsors. Vendre des tickets d’entrée à votre représentation théâtrale ou même simplement multiplier le nombre de visites sur votre site pour vous faire connaître. Et bien le programme Google Grants va vous y aider.

«Pour pouvoir y souscrire, il faut bien sûr ne pas être une société commerciale, explique Johan Bollinger, un des patrons avec Philippe Poncin d’Agent Smith. Mais également disposer d’un site web, n’utiliser la publicité que pour sa propre activité et se rendre au moins une fois par mois sur son tableau de bord.»

Si vous êtes prêts pour ces conditions, vous pouvez alors remplir un dossier et postuler à Google Grants. «En cas d’acceptation, vous disposerez alors d’un budget de 10.000 dollards de publicité par mois», reprend Philippe Poncin.

Sous quelle forme? «Exemple: la Maison de la Presse et de la Communication de Liège (MPCL) qui loue des salles de réunion. Si quelqu’un cherche sur Google: «location salle liege», il verra apparaître en tête des recherches la MPCL avec le logo «annonces». C’est ce qu’on appelle les Adwords. Et s’il clique dessus, la MPCL sera débitée de 2 dollards de son budget mensuel.Car chez Google, on paie toujours au nombre de clics.»

La somme de 10.000 dollards n’est en fait qu’un «plafond théorique» car bien peu d’asbl atteindra cette somme. C’est simplement un slogan pour attirer le regard sur ce coup de pouce apporté par Google aux asbl. Et c’est pour lui une manière de faire connaître son système publicitaire au grand public.

Bien Choisir ses mots-clés

Chaque asbl peut donc postuler à cette offre Google Grants. Il faut remplir un questionnaire disponible sur internet, mais aussi bien choisir ses mots-clés, sa zone géographique, ses jours ou heures de prédilection. Et affiner au moins une fois par mois son programme pour que les robots de Google y perçoivent de l’activité. «Toutes les asbl peuvent s’en occuper seules, reprend Johan Bollinger. Mais c’est parfois un peu compliqué pour certaines car elles sont souvent gérées par des bénévoles peu au fait de ce langage électronique.»

Et c’est là qu’intervient alors l’Agent Smith qui propose de s’en occuper à leur place, moyennant une somme de 150 euros par mois durant un an. «On remplit le dossier et on ajuste chaque programme pour qu’il soit le plus performant possible, selon les demandes de l’asbl.»

Depuis son lancement il y a 2 ans, plusieurs associations liégeoises se sont laissées séduire. La Boverie, Source-O-Rama, les Ardentes… y ont trouvé une belle notoriété gratuite.

L.M. - équipe de rédaction

Autres actualités à Vie locale

Articles les plus populaires

Les promotions autour de Vie locale