Vie locale - Sous l’aéroport, un village préhistorique

Cet événement multi-facettes organisé durant tout l’été pourrait avoir comme sous-titre «mariage d’enjeux économiques et patrimoniaux». Le chantier en cours est en effet exceptionnel à plus d’un titre: le nombre d’acteurs impliqués, l’ampleur de la tâche (465 ha à évaluer), la durée estimée des travaux (fin en 2035) et le potentiel patrimonial du lieu (7 000 années), déjà partiellement révélé par les premières fouilles.

Cette exposition se déroulera en trois lieux: au Préhistomuseum à Flémalle, à Liege Airport dans le terminal passagers et sur le chantier de fouilles autour de l’aéroport. Le public découvrira les coulisses de l’archéologie préventive et les découvertes d’un des plus importants villages rubanés de Wallonie, toujours en cours de fouilles! Usant de techniques innovantes, archéologues et aménageurs collaborent ainsi étroitement en vue de mettre au jour et valoriser ce patrimoine millénaire.

Des animations (ateliers, démonstrations…), des événements, des conférences, des visites exceptionnelles du site archéologique, des vidéos… ponctueront la saison estivale autour de la thématique des premiers fermiers néolithiques, et feront découvrir les axes scientifiques et méthodologiques de l’archéologie préventive d’aujourd’hui.

Une collaboration inédite

Les opérateurs culturels et économiques, tous conscients de l’intérêt des travaux de chacun pour la communauté, ont défini un planning de travail afin d’assurer une fouille archéologique de qualité tout en respectant l’agenda d’aménagement des promoteurs. À mesure que les recherches avancent, les différentes zones sont progressivement rendues disponibles à la vente ou à la construction. Les aménageurs et promoteurs peuvent ainsi se mettre à l’ouvrage sur les aires déjà fouillées.

Pour garder le rythme, un projet pilote a été mis en place. La totalité des 465 hectares fait ainsi l’objet d’évaluations permettant de cibler les zones à fouiller. Au terme d’un diagnostic positif, la fouille sera soit manuelle, soit mécanisée (une première en Wallonie). Dans ce cas, les sédiments sont prélevés à la pelle mécanique et conditionnés en «big bags» qui seront analysés dans une station de tamisage installée en bordure du Préhistomuseum, dont les réserves accueillent les produits des fouilles.

La fouille est également innovante par ses méthodes d’analyses. Les archéologues ont par exemple recours à la micromorphologie afin d’étudier le plus précisément possible les traces d’occupation sur le site. Les sédiments sont prélevés à l’aide de bandes plâtrées afin que leur superposition, telle une suite chronologique, soit minutieusement étudiée en laboratoire. Datations, études des restes végétaux (palynologie, carpologie, anthracologie), détermination de l’usage de différents outils (tracéologie) sont confiés à des laboratoires spécialisés, dont l’Institut royal des Sciences naturelles de Belgique.

Si la fouille préventive, précédant un aménagement territorial, est d’une importance capitale pour la connaissance de notre passé; la valorisation de ce patrimoine l’est tout autant. C’est la raison pour laquelle, contrairement aux habitudes, il a été décidé, sans attendre la fin de la fouille, de présenter les premiers résultats des fouilles en plus de permettre des visites sur le terrain.

Des découvertes remarquables

Le potentiel du site de Liege Airport est assurément riche. De la Préhistoire à l’époque contemporaine, Bierset et ses environs immédiats ont été le berceau de nombreuses implantations humaines qui, par les vestiges qu’elles nous ont laissés, nous permettent d’entrevoir une partie de leur histoire. Les objets et structures archéologiques découverts donnent des informations sur le mode de vie, les savoir-faire, l’organisation des villages et l’architecture au Néolithique ancien.

Rapidement et comme escompté sous les coups de pelle et de truelle des archéologues, les vestiges, nombreux et variés, sortent d’ores et déjà de terre sous les coups de pelle et de truelle des archéologues. Une douzaine de maisons, des fosses à déchets et des silos rubanés, accompagnés de céramique, d’outils en pierre et de restes organiques, sont les témoins d’une occupation humaine, il y a 7 000 ans, sur ces terres qui s’apprêtent aujourd’hui à accueillir des infrastructures aéroportuaires à la pointe de la technologie.

Le programme complet sur www.sousbierset.be.

- équipe de rédaction

Autres actualités à Vie locale

Articles les plus populaires

Les promotions autour de Vie locale