Vie locale - 11.000 m² de panneaux solaires

« En survolant le site avec un drone, ça serait vraiment très impressionnant», nous fait remarquer Wim Bontinck, ingénieur-expert environnement auprès de la SNCB, depuis les toits de l’atelier d’entretien des trains de Forest. Depuis ce point haut perché, les 6.100 nouveaux panneaux solaires ont déjà quelque chose d’imposant. Installés entre février et mai, ils recouvrent 11.000 m² de bureaux et de halls d’entretien et de réparation. «Ces panneaux vont permettre de produire 1.500.000 kWh par an. Cela représente la consommation en électricité de 430 ménages», souligne l’expert. Cette énergie verte, servira à alimenter le site de Forest: les appareils électriques de l’atelier (éclairage, machines, compresseurs…). L’économie est estimée à 120.000 euros par an environ d’après l’expert. «Aux moments de la journée où les panneaux produiront plus d’électricité que nécessaire pour le fonctionnement du site, celle-ci sera réinjectée dans ce que l’on appelle la boucle Midi. C’est en revanche Infrabel qui est responsable du fonctionnement de ces boucles.»

En circuit interne

En d’autres termes, le surplus produit sera consommé, en circuit interne, par la gare du Midi et les bureaux de la SNCB avoisinants. Ce système existe déjà près de la gare de Schaerbeek où 1.886 panneaux ont été installés en 2017. Ceux de Forest vont produire trois fois plus d’énergie verte. «Cette installation de 6.100 panneaux est désormais la plus grande de la SNCB et l’une des plus grandes en termes de production photovoltaïque en Région bruxelloise», souligne Elisa Roux, porte-parole de la SNCB. «La durabilité fait partie de l’ADN de la SNCB: la traction électrique pour 95% des trains en fait le moyen de transport le plus économe en énergie», ajoute-t-elle.

Le site de Forest est l’un des plus importants de la société ferroviaire. Il fonctionne 24h/24 et emploie 300 travailleurs, en plus des sous-traitants. Les ateliers servent à entretenir et réparer les Eurostar, les Thalys et les TGV de la SNCF sur 4 grandes rampes de 400 mètres de long. 20% du site sert à l’entretien de trains de la SNCB.

Ces panneaux solaires ne représentent pas la seule nouveauté aux ateliers de Forest. «Nous avons récemment nettoyé les lanterneaux – ces coupoles sur le toit- il y avait de la mousse dessus. Maintenant, il y a beaucoup plus de lumière à l’intérieur», explique Wim Bontinck. La prochaine amélioration concerne aussi la lumière. Il s’agira de remplacer toutes les lampes actuelles par des leds, une mesure qui fait partie du plan d’action sur 5 ans de la compagnie ferroviaire.

L.C. - équipe de rédaction

Autres actualités à Vie locale

Articles les plus populaires

Les promotions autour de Vie locale