Vie locale - Manger local, ça vous tente?

Entre une pomme de Nouvelle-Zélande et une autre cueillie en région wallonne, il n’y a pas photo, mais pour le reste, « le circuit court est difficile à définir », indique à Record Bank, Laurence Claerhout, fondatrice de Linked.Farm, une plateforme coopérative digitale réunissant producteurs et consommateurs. « Certains définissent ce concept en fonction de la distance kilométrique, d’autres en fonction du nombre d’intermédiaires. S’il y a plus d’un intermédiaire, certains disent que ce n’est pas local ». Chacun son opinion donc.

Pourquoi manger local?

Plusieurs arguments peuvent être mis en avant pour aborder les bienfaits du circuit court. Premièrement, manger local permet de valoriser l’économie locale et dans un même temps, s’opposer à un modèle de consommation mondialisé. Le savoir-faire de nos producteurs est également mis en avant puisqu’en consommant des produits de proximité, vous contribuez à écouler localement des produits sains à prix justes.

L’origine des produits n’aura plus de secret pour vous. Puisque le nombre d’intermédiaires entre le producteur et le consommateur est limité, voire inexistant, vous jugez mieux de la qualité d’un produit, en dialoguant en toute transparence avec les producteurs. Enfin, le consommateur fait un geste pour l’environnement car en limitant la distance de transport d’un produit, votre impact écologique est moindre.

Du local en magasin

Il est aussi possible de se fournir en produits locaux dans de nombreux magasins. «L’idéal est de se rendre dans le magasin d’une ferme proche de chez soi», conseille Laurence Claerhout. Si vous habitez une commune citadine sans ferme à l’horizon, rendez-vous dans l’un des marchés de producteurs locaux organisés dans votre quartier. Et si votre agenda est toujours chargé aux heures de marché, la plupart des magasins bio proposent une sélection de produits locaux. Certains supermarchés commencent même à consacrer un rayon à l’alimentation de proximité.

Les paniers bio

En ligne ou non, via une livraison en voiture ou à vélo, les possibilités de paniers bio sont infinies. Le concept? Vous vous abonnez pour une durée déterminée à un panier de produits locaux, biologiques ou de saison. Vous allez le chercher régulièrement (de façon hebdomadaire par exemple) dans un point-relais ou vous optez pour la livraison à domicile.

Bref, si vous voulez franchir le pas de la consommation locale, de nombreuses solutions existent. Cela dit, un engagement du consommateur sur le long terme vaut mieux pour le producteur. Il est donc inutile de changer sa façon de consommer de façon drastique avec le risque d’un retour en arrière peu de temps après. Le faire progressivement, en choisissant par exemple une catégorie de produits, est plus opportun.

- équipe de rédaction

Autres actualités à Vie locale

Articles les plus populaires

Les promotions autour de Vie locale