Vie locale - Sa peinture de Fellaini fait un buzz mondial!

Mais s’il s’est retrouvé sous le feu des projecteurs récemment, c’est pour un portrait de Marouane Fellaini, commandé par ce dernier en personne, et qui a fait un véritable buzz sur le web et dans les médias britanniques.

17 nuances de gris utilisées

L’histoire de Ben Vanderick, carolo de naissance ayant établi son atelier à Fleurus, peut paraître un peu folle. Cet autodidacte est arrivé à la peinture sur le tard. «J’ai commencé à peindre de l’abstrait, des formes… J’ai trouvé une sorte de liberté totale, presque jouissive. Face à la toile, je pouvais faire ce que je voulais, même si ça pouvait parfois paraître moche, peu importe! Petit à petit, j’ai dévié vers du figuratif, c’est-à-dire des portraits. Mon style a évolué petit à petit. À l’heure actuelle, pour chaque tableau, j’utilise précisément 17 nuances de gris alors que j’ai poussé jusqu’à 26.»

Le résultat est tout bonnement bluffant, avec des traits du visage qui ressortent et sautent aux yeux.

Dans ce contexte, sa carrière a connu un véritable boom voici deux ans, quand il a été repéré par galeriste américain.

Depuis lors, ses créations cartonnent aussi bien outre-Atlantique que chez nous. Sa renommée est même arrivée aux oreilles d’un certain Marouane Fellaini via une connaissance en commun, Giovanni Mureddu, architecte fleurusien bien connu et président du CEP en basket. «Je suis un ami de Ben et j’apprécie énormément ce qu’il fait. J’en ai parlé un jour à un proche, qui œuvre comme agent de Marouane Fellaini. Et dans la foulée, ce dernier a montré certaines œuvres au Diable rouge qui a été séduit à son tour.»

Revenu d’Angleterre

Résultat des courses: le milieu de terrain de Manchester United, qui a suivi sa scolarité à Jemappes, a commandé une toile, un portrait de lui-même, à Ben Vanderick pour décorer sa demeure. «J’ai cherché des photos de lui pour avoir un modèle, je lui ai soumis plusieurs propositions et il a effectué son choix avant que je me mette au travail», reprend le principal intéressé.«Je lui ai aussi demandé, afin de déterminer la taille, s’il disposait de grands murs. Il m’a répondu que ça ne devrait pas poser de problème (rires).» Petite particularité, l’artiste a «zoomé» sur le visage du footballeur, ne reprenant pas la célèbre coupe afro. «Je voulais faire ressortir ses yeux, son regard comparable à celui d’un aigle selon moi.»

Le 22 janvier dernier, Fellaini a donc effectué un passage éclair à Fleurus, pour prendre sa nouvelle acquisition. «Il est revenu d’Angleterre et est reparti le jour même. On a toujours quelques appréhensions avant de recevoir une telle star, mais il s’est montré très sympa. Il était ravi du résultat.» Au point de poster le portrait sur le réseau social Instagram où il a été liké par 62.000 personnes. Deux quotidiens britanniques lui ont même consacré des articles très élogieux.

N.G. - équipe de rédaction

Autres actualités à Vie locale

Articles les plus populaires

Les promotions autour de Vie locale