Vie locale - La route d’Ath exaspère les Jurbisiens

Alors que les travaux de réfection de la route d’Ath débuteront d’ici quelques jours, la bourgmestre de Jurbise Jacqueline Galant tire la sonnette d’alarme.Du côté du cabinet du ministre wallon des Travaux publics, Carlo Di Antonio, on indique que 2 millions d’euros seront débloqués pour un chantier de grande envergure qui commencera dans le second semestre de l’année.

La N56 ou la route d’Ath a subi de nombreux chantiers de rénovation au fil du temps. De nombreux automobilistes doivent ainsi emprunter la chaussée, en connaissant de nombreux embouteillages durant leur parcours. Reportés au mois de mars, les travaux se dérouleront en plusieurs phases, ce qui n’arrive toujours pas à convaincre Jacqueline Galant: «Cela fait presque 20 ans que l’on attend des travaux conséquents sur cette route nationale», regrette la bourgmestre de la commune de Jurbise. «Pour moi, le chantier qui débutera au mois de mars consiste simplement à mettre des rustines. On remplace juste des dalles de bétons, or, un chantier général aurait permis de tout rénover, y compris les accotements auxquels le projet ne fait pas allusion. Est-ce pour le plaisir d’embêter tout le monde à plusieurs reprises?», s’interroge Jacqueline Galant. La bourgmestre indique qu’elle interpellera très prochainement le ministre Carlo Di Antonio sur ces travaux. Avec pour but également de travailler sur la sécurisation des lieux, souvent empruntés par des automobilistes en quête de vitesse.

Jeudi dernier, avant l’entame des travaux de rénovation programmés sur la route d’Ath, la commune avait convié les riverains et commerçants concernés par ce chantier pour une séance d’information. « On a écouté leurs doléances pour les transmettre à la Région wallonne. Mais nous constatons également que dans les futurs travaux, rien n’est prévu pour les usagers faibles», souligne Jacqueline Galant.

Le cabinet Di Antonio répond

Contacté pour répondre aux interrogations de la députée-bourgmestre, le cabinet Di Antonio explique qu’à l’heure actuelle, aucune question parlementaire n’est reprise dans le prochain ordre du jour du parlement. Ceci dit, un chantier à hauteur de 2 millions d’euros est prévu dans le courant de 2018: «Cela rentre dans le plan Infrastructures 2016-2019 de la Région wallonne. 2 millions seront déboursés pour sécuriser le carrefour dit du dragon, un tronçon à l’entrée de Jurbise mais également un autre entre Jurbise et Lens», souligne le cabinet. À l’heure actuelle, il est cependant difficile d’être précis concernant les aménagements qui seront adoptés mais le cabinet de Carlo Di Antonio l’assure: «Nous travaillerons pour sécuriser ces tronçons au maximum. Nous en sommes seulement aux études et esquisses. Nous allons d’ailleurs très prochainement nous concerter avec la commune de Jurbise en ce sens. Pour les usagers faibles, il y a déjà une piste cyclable à cet endroit mais nous répétons que tout sera mis en œuvre pour améliorer la sécurité.», ajoute le cabinet. Ce chantier plus imposant est prévu pour le second semestre de 2018, soyez prévenus.

L.P. - équipe de rédaction

Autres actualités à Vie locale

Articles les plus populaires

Les promotions autour de Vie locale