Vie locale - Le Kuduro Fit pour rester en forme avec le sourire

Lalao Bellens? De prime abord, le patronyme ne parle pas. Sauf pour les passionnés de danse. En 2011, cette artiste française, aux origines africaines, a créé le Kuduro Fit, un concept en vogue qui fait appel à différentes disciplines. « Kuduro, littéralement «cul dur, ferme», évoque une danse festive qui s’inspire du madison, avec beaucoup de déhanchements », explique Sylvie Wattier, responsable des cours proposés à Havré. « Et à cela s’ajoute une réelle dimension physique de fitness, le tout pratiqué sur des musiques issues d’Angola et du Portugal ».

La Montoise a eu la chance de rencontrer Lalao Bellens: « Une amie, instructrice de Zumba, l’avait invitée en Belgique, en septembre dernier, pour un stage de formation. À l’époque, je ne connaissais pas du tout le Kuduro Fit. Mais comme j’adore tout ce qui est danse rythmée, j’ai sauté sur l’occasion pour en apprendre un peu plus. J’ai donc été formée par Lalao Bellens en personne lors d’une journée intense, qui nécessitait des bases de cardio et de fitness. Je dispose donc aujourd’hui d’une certification qui me permet d’enseigner à mon tour ».

Quelques semaines après l’obtention de son «diplôme», Sylvie lançait ses propres séances, à Havré. « Organisées sous forme de cours collectifs, elles durent une petite heure, sous ma direction. Elles sont accessibles à tout le monde, de 14-15 ans jusqu’à 60, voire plus. Cela dépend de l’état de forme de chacun. Il est question de danse à la base, donc cela touche majoritairement la gent féminine. Mais j’ai aussi l’un ou l’autre homme aux cours. Il s’agit de séances évolutives, avec de plus en plus de pas à apprendre au fil des entraînements. Ceci dit, il est possible de s’intégrer sans problème au cycle. Je me concentre sur une chorégraphie étalée sur quatre semaines et à chaque début de cours, nous répétons les séquences précédentes. Les derniers inscrits peuvent donc rapidement se mettre à jour ».

La nouvelle instructrice est convaincue des bienfaits du Kuduro Fit. « Chacun participe avec ses motivations et selon son niveau », précise-t-elle. « Mais la plupart viennent surtout pour passer un bon moment. Et plus on est, mieux c’est! L’effet de groupe entraîne tout le monde et permet un travail plus agréable. Comme en plus, la dépense d’énergie est importante, c’est tout bénéfice pour le physique, le cardio et… la perte de poids. Transpirer en rigolant, que demander de plus après tout? C’est très fun. Ma plus belle récompense? Quand les participants s’en donnent à cœur joie avec le sourire! »

Téléphone ? 0475/33.34.46

L.P. - équipe de rédaction

Autres actualités à Vie locale

Articles les plus populaires

Les promotions autour de Vie locale