Vie locale - Nos appartements sont les plus chers du pays

Neuf notaires de la province étaient rassemblés dans les bureaux de la Chambre du notariat du Brabant wallon situés à Wavre pour présenter les chiffres de l’immobilier dans la province en 2017.

Mais, pour mieux mettre en perspective les chiffres de notre province, voyons d’abord comment s’est porté le marché immobilier aux autres niveaux de pouvoir. Au niveau national, le nombre de transactions immobilières a globalement augmenté, avec une hausse de 0,8%. Une quatrième hausse consécutive, mais qui s’essouffle d’année en année. Au niveau régional, la Flandre et la Wallonie ont connu une hausse des ventes de respectivement 0,7% et de 1,1%, alors qu’elles ont stagné du côté de Bruxelles.

Vient le niveau provincial, qui nous intéresse davantage. Les transactions immobilières ont augmenté dans toutes les provinces de Wallonie, à l’exception de Namur, avec -2,7%, et… du Brabant wallon avec une baisse 2,5%.

Hausse du prix des maisons

Si notre province enregistre pour la deuxième année consécutive une baisse de son activité immobilière, elle connaît par contre une belle hausse du prix moyen de ses maisons et villas. Le Brabant wallon n’est d’ailleurs pas la seule touchée par l’envolée des prix.

Au niveau national, le prix moyen a augmenté de 2,5%. Il a d’ailleurs grimpé dans toutes les régions (à l’exception de Bruxelles) ainsi que dans toutes les provinces du pays.

Mais c’est dans le Brabant wallon que les prix ont le plus augmenté, avec une hausse de 6% entre 2016 et 2017, avec un prix moyen de 315.744 euros. À titre de comparaison, la province de Namur a connu une hausse de 0,6%, Liège de 3,9% et le Luxembourg de 3,8%.

La province enregistre ainsi la plus forte hausse en 2017, même si elle est bien inférieure à la croissance du marché ces cinq dernières années. Les prix des maisons y sont les plus élevés de Wallonie. «On constate que les propriétés situées sur la couronne de Bruxelles sont les plus chères, analyse le groupe de notaires brabançons. Et cette couronne a tendance à s’étendre. Beauvechain et Incourt ont par exemple connu une croissance qui s’est accélérée en 2017, avec une hausse de 37,2% à Incourt.»

Les prix flambent à l’ouest

Le deuxième volet de l’analyse concerne les prix des appartements. Entre 2016 et 2017, ils ont augmenté de 2,5% dans le pays et dans toutes les régions et provinces, sauf dans le Hainaut où ils ont stagné. Et à nouveau, c’est dans le Brabant wallon que la hausse a été la plus forte du pays avec + 7%, avec un prix moyen de 240.624 euros.

La moyenne du Hainaut se situe par exemple à 133.736 euros et la moyenne wallonne à 172.367 euros.

Les communes de Tubize, Nivelles, Wavre, Braine-l’Alleud, Waterloo et Ottignies-Louvain-la-Neuve et Court-Saint-Étienne ont enregistré les plus fortes progressions. Avec de nombreux projets immobiliers et de ventes de logements neufs, ces communes ont connu un véritable boom immobilier au niveau des appartements.

Enfin, les notaires ont exprimé leurs projections pour 2018. Dans la continuité de 2017, on devrait connaître cette année encore une hausse des prix des maisons et des appartements et, simultanément, une baisse globale des ventes.

L.C. - équipe de rédaction

Autres actualités à Vie locale

Articles les plus populaires

Les promotions autour de Vie locale