Vie locale - Des prothèses sportives pour équiper gratuitement les enfants

Android 34 est une association qui a vu le jour il y a maintenant 4 ans. Cédric Lescut, originaire de Promelles était passionné par le golf dès son adolescence. Promis à un très bel avenir, son univers aurait pu s’écrouler lorsque, en 2011, il fut victime d’un accident de moto dans lequel il laissera une partie de sa jambe droite. Après deux longues années de souffrance, l’athlète ne se laisse pourtant pas abattre et, équipé d’une prothèse, remonte sur le green. Avec succès, puisqu’il se classera même1er au tournoi 2014-2015 de l’EDGA (European Disabled Golf Association).

Puisque le golf lui a sauvé la vie, aime-t-il rappeler, Cédric fonde en 2014 l’association Android 34. À l’origine destinée à promouvoir l’handigolf via la création d’une école et fournir de l’aide aux personnes à mobilité réduite pour leur permettre de pratiquer ce sport, les objectifs de l’association se sont peu à peu étendus avec, notamment, la création du projet «Octopus».

«L’objectif du projet Octopus est de fournir aux enfants amputés un équipement prothétique de qualité leur permettant d’être actifs, tout simplement», explique Cédric Lescut. L’association a ainsi déjà pu équiper gratuitement 14 enfants pour leur permettre de pratiquer leur sport préféré. «En Belgique, la prothèse de marche est remboursée par la mutuelle mais pas celle qui permet de faire du sport. Ainsi, nombreuses sont les personnes amputées qui se retrouvent quasi immobilisées. J’ai appris qu’il y avait plus de 230 enfants amputés dans notre pays. Ainsi, avec mon équipe, nous nous sommes fixé l’objectif un peu fou d’appareiller un maximum de ces enfants de prothèses actives, qui leur permettront de pratiquer les sports avec leurs camarades ‘valides’!», précise-t-il.

Une prothèse de sport coûte relativement cher et doit être réadaptée pratiquement tous les ans en fonction de la croissance de l’enfant. Ce qui engendre un coût financier inabordable pour les parents. Grâce à un partenariat avec la société Vigo, Cédric a réussi à négocier la prothèse au prix unitaire de 5000 euros et, via le projet «Octopus», il a décidé de constituer une réserve de lames de tailles différentes échangeables entre les enfants.

25 enfants supplémentaires

D’autre part, toujours dans le cadre d’Octopus, les volontaires pour récolter des fonds ont été organisés en «Group of Heroes». Généreux donateurs et autres organisations d’événements ont ainsi permis à l’association de récolter des fonds qui pourraient permettre à 25 enfants d’être équipés d’une telle prothèse. Mais c’est à un obstacle inattendu que l’association doit à présent faire face. «Il reste juste à trouver ces 25 enfants. Un problème de taille! Ainsi, je désire aujourd’hui lancer cet appel: si vous avez ou connaissez un enfant amputé qui souhaiterait pouvoir faire du sport comme ses camarades, contactez-nous et nous l’équiperons gratuitement!», invite Cédric.

À l’heure de publier, un certain nombre de nouveaux petits bénéficiaires a déjà été identifié mais il est encore possible de se manifester pour bénéficier de ce programme. Et si ce n’est en tant que bénéficiaire, n’hésitez pas à vous faire connaître auprès de l’association pour participer en tant que bénévole à ce grand mouvement de solidarité sportive!

> Infos www.android34.be – www.octopus34.be

J. Salmont - équipe de rédaction

Autres actualités à Vie locale

Articles les plus populaires

Les promotions autour de Vie locale