Vie locale - 60 bougies pour les Géants de Bastogne

En 1963, un troisième Géant les rejoignait: Tanta rawieû d’och. Fifine, quant à elle, apparaissait en 2002.

« À l’origine, les Géants avaient été créés dans le cadre de la fête du jambon », explique Vincent Barthélemy, le trésorier de l’association des Géants de Bastogne. Trouffet est un personnage dont la famille a réellement vécu dans la commune. Il fait partie du folklore bastognard et personnifie l’Ardennais «Fin, faux, filou». Lui, il préfère dire «Fier, fort, fidèle». Marie-Jeanne incarne la commerçante avisée qui a porté au loin la renommée du jambon d’Ardenne. Tanta aurait été inspiré par un jeune coiffeur typique de Bastogne qui s’appelait François, Tanta en wallon. Dans sa main gauche, il tient un os et symbolise les «rawieûs d’och» du bas de la ville. Fifine est née sous l’image d’une jeune commerçante ambulante qui, chaque jour, installait son étalage sur la Paveye. Elle tient dans sa main une cuillère en bois qui symbolise les «mougneûs d’sope d’âmon les sœurs» du haut de la ville.

À l’origine, les Géants défilaient chaque année mais après une vingtaine d’années d’activité, s’étaient un peu retrouvés oubliés. Ils sont ressortis au début des années 2000 grâce à la détermination de quelques amoureux du folklore bastognard. « Nous sortons à plusieurs reprises dans l’année », poursuit Vincent Barthélemy. « L’ouverture de la kermesse, la foire aux noix, la fête du jambon, le Pat’Carnaval…» Depuis quelques années, les Géants sont cinq puisque le Patro a légué Bozo le clown à l’association qui gère et sort les Géants. Les membres du groupe, qui sont notamment chargés de pousser les géants, sont habillés d’un sarrau bleu traditionnel avec un foulard et une casquette. «Depuis que nous avons accueilli Bozo le clown, certains membres se déguisent également en clowns mais la plupart arborent le costume traditionnel avec le sarrau

Pour le soixantième anniversaire, tous les habits des Géants ont été renouvelés. Pour ce lifting très réussi, les Géants ont pu compter sur le talent de Sarah Pieltain de l’atelier «Sous toutes les coutures». « Nous avons donné un coup de neuf aux Géants et le résultat est magnifique », conclut Vincent Barthélemy qui remercie le comité et tous les membres des Géants de Bastogne pour leur investissement.

DM - équipe de rédaction

Autres actualités à Vie locale

Articles les plus populaires

Les promotions autour de Vie locale