Vie locale - Les Hennuyers, champions des infractions !

Le message de prévention routière aurait-il du mal à passer dans cette partie de la Wallonie?

Les statistiques des infractions routières sont claires: en Wallonie, le Hainaut truste les premières places du classement dans toutes les catégories. Une présence dans le haut du panier qu’il faut pourtant relativiser selon Benoît Godart, porte-parole de Vias.

Mauvais conducteurs les Hennuyers?

Si l’on tient compte de la lecture brute des chiffres des infractions routières pour le premier semestre de l’année 2017 en Wallonie (cf tableau), ils battent tous les records. En parallèle, on y ajoutera qu’au cours des 9 premiers mois de l’annéee deux provinces ont enregistré une hausse du nombre de tués: le Hainaut (de 56 à 63 tués) et la province de Namur (de 38 à 44).

Le message de la prévention routière a-t-il plus de mal à passer auprès des conducteurs de cette province? Cette question et les chiffres repris dans le tableau, Benoît Godart, porte-parole de Vias (ex-IBSR), tient à les relativiser.

« L’année 2016 avait été bonne au niveau des statistiques dans le Hainaut et ceci peut expliquer la comparaison qui est moins flatteuse si on compare les chiffres d’une année à l’autre. D’un autre côté, le nombre d’accidents dans le Hainaut a connu la baisse la plus importante constatée en Wallonie (de 2.990 à 2.767) et atteint même un niveau plancher.»

«Une province énorme»

En ce qui concerne les infractions routières constatées et reprises dans le tableau, Benoît Godart considère qu’il faut avant tout tenir compte de la taille et de la densité de population.« En province du Hainaut, vous avez 1.330.000 personnes », présente le porte-parole. « En province de Liège, la 2e de Wallonie en nombre d’habitants, on comptabilise moins d’1.100.000 personnes. Cette différence peut aussi expliquer pourquoi plus de gens se font verbaliser dans le Hainaut. »

Une autre explication pour Benoît Godart, c’est le nombre de contrôles et le risque y afférent. « Si vous allez dans la province d’Anvers, on sait qu’il y a plus de contrôles et les gens font plus attention. » Ce qui semble moins le cas en province du Hainaut. « Le risque y est peut-être moins élevé », résume-t-il. Et c’est vrai que pour parcourir cette vaste étendue, ce n’est pas rien. « C’est une province énorme. Entre Mouscron et Chimay, la configuration du territoire n’est déjà pas la même. Et que ce soit vers Tournai ou vers Couvin, il y a beaucoup de déplacements de ressortissants français, ce qui ne facilite pas nécessairement les choses.»

Globalement, durant ces six premiers mois de 2017, 524.699 infractions routières ont été relevées en Wallonie, soit 21,65%. En région bruxelloise, 307.823 faits ont été relevés (12,7%).

C’est en Flandre que les infractions ont logiquement été les plus nombreuses: 1.590.732 cas (65,64%).

S.P. - équipe de rédaction

Autres actualités à Vie locale

Articles les plus populaires

Les promotions autour de Vie locale