Vie locale - Un Ergonomiel: les apiculteurs peuvent se baisser sans se blesser

Il explique: «J’ai commencé l’apiculture en 2002 en reprenant le rucher d’un vieil apiculteur souffrant. J’ai de suite suivi une formation indispensable afin de maîtriser au mieux la saison apicole.»

Passionné par cette activité aux multiples facettes, il a repris la présidence de l’ASBL «La planche d’envol» à Fosses-la-Ville en 2010. «À Falisolle, je conduis une dizaine de ruches pour récolter le miel, mais en 2015 une sciatique a perturbé fortement ma saison. C’est alors que je me suis rendu vraiment compte de l’utilité d’un système pouvant éviter les manipulations des hausses de miel qui peuvent peser jusqu'à 25 kg! À noter que l’on en a parfois 3 sur une même ruche.»

Il lui fallait également un appareil très simple, peu encombrant, pour l’apiculteur amateur, car pour les professionnels le matériel coûteux ne manque pas. «Et c’est ainsi que j’ai réalisé les premiers prototypes. La fabrication demandait beaucoup de travail, car tout était soudé ce qui s’avérait évidemment coûteux.»

Afin d’obtenir un soutien, il a introduit un dossier auprès de l’Agence pour l’Entreprise et l’Innovation. La réponse a été positive et une bourse lui a été octroyée. Après de nombreux échanges avec différentes sociétés et des développeurs de projets, le premier prototype démontable a été réalisé. Les plans ont été retravaillés par un apiculteur informaticien pour arriver à une finalité.

Il ajoute: «En février 2017, j’ai fait réaliser une petite série galvanisée. Impatient de tester le nouvel outil, j’ai proposé à quelques apiculteurs de venir boulonner eux-mêmes toutes les pièces et de reprendre les Ergonomiels. Ils peuvent, ainsi profiter des avantages de ces socles, mais aussi apporter leur contribution à différentes corrections ou améliorations. Les modèles-tests furent unanimement appréciés lors de la miellée; visites et manipulations étaient rendues bien plus rapides, aisées, moins perturbantes pour les abeilles.»

Stimulé par ces bons résultats, j’ai réalisé un site internet pour partager et faire cette invention. Il poursuit: «J’ai réalisé également fin 2017 un financement participatif afin de pouvoir mettre au point la fabrication des ergonomiels par la réalisation d’une première série de socles pour cette saison 2018.»

Il a rencontré un franc succès de 150% ce qui confirme l’intérêt porté à ce projet devenu réalité, car une vingtaine d’apicultrices et apiculteurs vont l’utiliser personnellement. «Je vais pouvoir maintenant mettre en place la diffusion de l’ergonomie», conclut-il.

Site? www.apibee.be

Chrysline - équipe de rédaction

Autres actualités à Vie locale

Articles les plus populaires

Les promotions autour de Vie locale