Vie locale - Valentine fait un retour gagnant dans l’émission The Voice

Déterminée, souriante et attentive, Valentine baigne dans le monde musical depuis son plus jeune âge. Aujourd’hui, elle a apprivoisé cet art et le transmet aux autres. Elle confie: «Le goût pour le chant et la musique, en général, me vient de ma famille. Du côté maternel, tout le monde chante. Quant à mon papa, il a toujours joué de la guitare et est un sacré mélomane. Ça aide. J’adore raconter des histoires, avoir «une voix» et pouvoir dire quelque chose. C’est une chance incroyable. Et évidemment, créer, toujours créer. Avoir des gens qui s’intéressent et qui écoutent ce que vous avez dans votre cœur et votre tête est valorisant. J’ai vraiment beaucoup de chance».

Autodidacte, Valentine n’a jamais pris de cours de chant et a commencé à chanter seule, en s’accompagnant d’un piano ou d’une guitare. En 2013, elle décide de se lancer dans une expérience en duo avec Antoni Garzon Joli. Ils créent Black Paws. «Après mon premier passage à The Voice, il y a 3 ans, on a eu la chance d’enchaîner pas mal de petites dates. On a surtout réalisé un EP (ndlr. un album de 5 titres) grâce au financement de personnes très généreuses via la plateforme collaborative ‘’KissKissBankBank’’. J’ai beaucoup tiré de cette expérience. On a grandi ensemble musicalement. On a vécu des moments très forts. Du haut de mes petits vingt ans, je suis assez fière de voir ce qu’on a fait», explique-t-elle.

L’aventure The Voice

En 2015, Valentine tente pour la première fois l’expérience The Voice 4 en interprétant le morceau d’Iron and Wine, «Flightless Bird». Même si les coachs ne se retournent pas, la jeune chanteuse suscite l’intérêt des médias et notamment de Pure FM qui crée un mouvement humoristique «Les Indignés du Buzz».

C’est avec plus de détermination que Valentine remonte sur la scène de l’émission The Voice avec le titre «Roxanne». Cette prestation unique lui vaut un choix entre les 4 jurés de l’émission. C’est finalement Matthew Irons du groupe Puggy qui séduit Valentine avec ses arguments. Elle se souvient: «J’étais très déterminée. Je ne pensais pas les surprendre à ce point! Vous savez, encore une fois, la musique – et l’art en général – est tellement subjective. Pour le même prix, ça ne passait pas. C’est un jeu, il ne faut pas l’oublier et tout jeu est quelque peu aléatoire. La seule chose que j’essaie de faire est de rester honnête dans ce que je partage et de le faire avec le cœur. Je crois que c’est une belle clef dans la musique. Après, surprendre est un luxe (et une chance)».

Pourquoi la jeune femme s’est-elle tournée vers Matthew? «Je savais que je voulais le choisir en me présentant sur scène et j’ai eu le luxe de le faire. J’ose dire de ne pas être déçue! Je ne sais pas comment se passent les échanges avec les coachs dans les autres équipes mais je pense pouvoir dire qu’on a beaucoup de chance dans la nôtre. Matthew est très attentif, très motivé et ultra-honnête. Rien que d’être dans son équipe est déjà une belle et enrichissante aventure pour nous tous. En attendant, il n’y a plus qu’à croiser les doigts! Si l’aventure s’arrête pour moi à ce stade-là, ce sera déjà un beau, très beau, parcours», conclut-elle.

Facebook: Valentine Brognion et Valentine Brognion Music/

Julie Deprez - équipe de rédaction

Autres actualités à Vie locale

Articles les plus populaires

Les promotions autour de Vie locale