Vie locale - Le métier insolite de Johan: coiffeur pour chevaux

Johan Gotteaux, habitant de Ham-sur-Heure, pratique un métier pour le moins hors du commun. Depuis 2009, il est coiffeur pour chevaux. Un métier qui lui permet de travailler quotidiennement en communion avec les animaux et qu’il est le seul a exercer à titre professionnel. Habituellement, cette tâche est confiée à des étudiants ou des «petites mains« J’ai eu envie de changer de vie », explique Johan Gotteaux qui travaillait comme consultant dans le domaine agroalimentaire. « J’ai voulu être le trait d’union entre un cavalier et son animal. Je ne connaissais rien des chevaux, si ce n’est de mon enfance à la ferme, dans les environs de Chimay. J’ai donc suivi des formations pour les comprendre, pouvoir communiquer avec eux. »

C’est avec cet atout dans sa manche qu’il a commencé à «coiffer» les chevaux de manière professionnelle. « Je préfère vraiment dire que je les coiffe plutôt de simplement les tondre », précise-t-il. « Je travaille en symbiose avec eux, je les rassure, j’évite qu’ils prennent peur. Je me suis rendu compte qu’en travaillant de cette manière, je pouvais vraiment en faire une profession. Si le cheval est rassuré et se sent en confiance, pas besoin de faire appel à un vétérinaire pour les calmer avec des sédatifs. »

Pour y parvenir, Johan ne doit rien montrer de ses sentiments. « Si je suis stressé, le cheval va le sentir et le sera aussi. Il faut vraiment tout faire pour le mettre en confiance. »

Six tontes par an

Mais pourquoi faut-il tondre les chevaux? Selon Johan, cette «petite coupe» permet au cheval de travailler de façon beaucoup plus confortable, lui éviter de trop transpirer lors de l’effort. « Un cheval est coiffé environ six fois par ans, deux fois en été et quatre fois en hiver.» Il faut compter environ 40 minutes pour un cheval habitué à l’exercice. « Pour certains, plus stressés ou pour des poulains, c’est plus compliqué. La manœuvre peut alors prendre plus de trois heures. »

Des clients prestigieux

Une profession qui, depuis plus de dix ans, a permis à Johan de travailler avec des clients prestigieux. « Je coiffe notamment les chevaux de Philippe Lejeune (sacré champion du monde de saut d’obstacle en 2010, ndlr). Mais je travaille pour n’importe qui demande mes services: écuries, particuliers… » Et des demandes il y en a. Il arrive à Johan de faire de très longs déplacements. « Je vais de la côte belge à Arlon et même au nord de la France. Je suis le seul à faire ce métier de façon professionnelle et si on veut en vivre, il faut de nombreux clients. »

Les services de Johan ont bien sûr un prix. « Je facture 60€ par cheval. Bien entendu, je compte aussi quelques frais de déplacement. » Une belle histoire et une belle réussite, donc, pour cet habitant d’Ham-sur-Heure qui voulait simplement changer de vie.

N.G. - équipe de rédaction

Autres actualités à Vie locale

Articles les plus populaires

Les promotions autour de Vie locale