Vie locale - Un mois de partage = un mois de santé.

2018, 32 années après la catastrophe de Tchernobyl, la santé des enfants biélorusses est toujours mise en danger par une pollution sournoise qui empoisonne le sol des régions contaminées.

Au cours des 10 dernières années, nous avons fait contrôler le taux de caesium 137 qui s’accumule dans leur organisme. Ce contrôle s’effectue à l’Institut Belrad à Minsk au départ de l’enfant et à son retour (voir les résultats sur notre site: http://www.aset.be/pourquoi-accueillir-un-enfant-victime-de-tchernobyl)

Les résultats prouvent à suffisance que: un séjour de quatre semaines dans notre région permet à l’enfant de reconstituer son système immunitaire gravement affaibli par les conséquences de la catastrophe de Tchernobyl.

Chaque maman biélorusse espère que son enfant pourra profiter de l’amélioration de son état de santé. Faites partie de nos familles d’accueil. Une période de quatre semaines de vie à partager soit en juillet, soit en août demande peu de dépenses.

En 2018, pour la 28 e fois, l’association «ASET: Accueil – Santé – Enfants de Tchernobyl» accueillera des enfants biélorusses en Belgique. N’hésitez pas, l’association, située à Herve en Province de Liège, est à votre disposition pour vous fournir un maximum de renseignements. Les membres se feront un plaisir de vous rencontrer.

Josine Deru au 087/46.89.93 ou 0476/48.42.00

Colette Claus au 0494/71 75 09

Léona Boverie: 0479/78.12.22

Par e-mail: aset@skynet.be

En visitant notre site Internet: http://www.aset.be

- équipe de rédaction

Autres actualités à Vie locale

Articles les plus populaires

Les promotions autour de Vie locale