Vie locale - Les voeux des Bourgmestres brabançons

Ce sont au total 27 élus qui ont ainsi été consultés et qui avouent que «Ce n’est pas toujours facile». Certains, fatigués voire dégoûtés, ont d’ores et déjà annoncé qu’ils ne se représenteraient pas lors des prochaines élections communales. En attendant les maïeurs brabançons ont répondu aux 3 questions posées par nos confrères

1) Que souhaitez-vous à vos concitoyens pour l’année 2018?

2) Quel souhait personnel aimeriez-vous voir se concrétiser en 2018?

3) Quel a été le fait marquant de 2017 pour vous, en tant que bourgmestre?

Nivelles, Pierre Huart

«J’attache beaucoup plus d’importance à la santé»

1) Bien avant les cadeaux, j’attache beaucoup plus d’importance à la santé. J’insiste donc dessus car dès qu’elle ne suit plus…

2) L’échéance sera le 14 octobre pour moi. Je veux que cela se passe bien, et pour toute l’équipe aussi car nous avons réalisé des choses exceptionnelles dans certains secteurs. Pour 2018, je pense au challenge du cinéma, sujet fort sensible.

3) Assurément la réouverture de la piscine, un événement majeur fort attendu par mes concitoyens. C’est la seule commune du BW où elle a été rénovée cette année. Il y a aussi le parc éolien et l’Académie.

Villers-la-Ville, Emmanuel Burton

«Trêve de plaisanterie: dix fois la santé»

1) Une belle continuité de gestion communale ! Trêve de plaisanterie, je leur souhaite la santé, la santé, dix fois la santé.

2) Je souhaite la même chose pour moi. Je vois trop de personnes nous quitter de manière inopinée…

3) Le départ du directeur général avec qui j’ai travaillé plus de 15 ans. Il s’agit de Monsieur Daube.

Genappe, Gérard Couronné

«Un maintien de fiscalité très faible»

1) Qu’ils continuent à vivre heureux dans leur commune avec un environnement agréable et le maintien d’une fiscalité très faible à Genappe par rapport à beaucoup de communes de Wallonie (une des 30 communes avec la fiscalité la plus faible). Et qu'ils restent en bonne santé.

2) Garder ma santé et le même dynamisme.

3) L'inauguration du centre culturel (1,4 million d’investissement), la promotion du PCDR, parce qu’il ouvre la porte à beaucoup de projets, ainsi qu’un budget en équilibre avec la même fiscalité. Enfin, l’ouverture d’une crèche supplémentaire de 42 lits.

L.C. - équipe de rédaction

Autres actualités à Vie locale

Articles les plus populaires

Les promotions autour de Vie locale