Vie locale - Le rappeur carolo K-mi sort son 3e album «Quitte ou Double»

K-mi de son vrai nom Ali Jon n’en est pas à son coup d’essai puisqu’il entre le rap game il y’a 15 ans déjà. Une route bien longue sur laquelle il a eu l’occasion de croiser des modèles tels que Soprano, Le Rat de Luciano (Fonky Family), Freeman (IAM) et bien d’autres.

Un voyage musical qui a fait évoluer son écriture parallèlement à ses choix de vie. « J’ai changé dans ma tête. Aujourd’hui, j’ai 34 ans et je cherche un public différent qu’à mes débuts en mélangeant les styles qui n’existaient pas à l’époque » indique l’artiste. « Dans mon 3e album, on retrouve un mélange d’électro, hip-hop, raga, afro trap et bien d’autres encore. Je me suis mis à la page ».

Au niveau de l’écriture aussi K-mi a évolué au fil du temps. « Avant, j’écrivais des textes pour dénoncer des faits qui me révoltaient. Aujourd’hui, je veux me faire plaisir en parlant de thèmes qui parlent à tout le monde et qui reflètent la réalité » explique le rappeur. Le jeune papa a notamment écrit un texte sur le bonheur que lui procure sa fille de 15 mois, Liana. D’autres thèmes de sociétés tels que la drogue ou le suicide sont également abordés dans «Quitte ou Double».

Un public au rendez-vous

Trois ans, c’est le temps que les fans auront attendu entre la K-mixtape vol 2 de 2014 et l’album «Quitte ou Double» sorti en novembre. Une longue attente qui n’a pas pour autant découragé le public de l’artiste carolo.

« Ces trois dernières années, j’ai travaillé en silence. Je n’ai donné aucune info sur la sortie de l’album avant la dernière minute pour me retirer une pression. Et pourtant, les retours sont très positifs! Je ne m’attendais pas à ça » s’enthousiasme K-mi.

Le Farciennois avait vendu 150 copies de son album quelques jours seulement après sa sortie mais pas question pour autant de s’emballer pour le futur.« Je suis très content évidemment mais je ne veux pas faire de plans sur la comète pour la suite ». « Nous proposons une musique 100% carolo et entièrement financée par mes 3 associés et moi grâce à nos boulots sur le côté » précise le rappeur.

Photographe de formation,

«K-mille et un style», comme le surnomment ses proches, doit travailler sur le côté pour donner vie à ses projets. « Gagner de l’argent est devenu fort important depuis que je dois nourrir ma femme et ma fille. La reconnaissance ne suffit malheureusement plus ». « J’ai passé des années en studio en ne sortant que deux heures par jour mais maintenant, en plus de la musique, je me focalise sur ma femme et ma fille qui sont ma vie », conclut le rappeur.

Pourtant, cet éternel perfectionniste va encore surprendre en clippant chaque mois une chanson de l’album et en proposant un projet gratuit prochainement. Au programme aussi, quelques apparitions à Charleroi (évidemment!) mais aussi un passage le 10 mars dans l’émission 100% fun sur Fun Radio.

Benoît Dekeyzer - équipe de rédaction

Autres actualités à Vie locale

Articles les plus populaires

Les promotions autour de Vie locale