Vie locale - Une saucisse sèche fumée de qualité

Si au départ Aurélien avait l’intention de reprendre la ferme familiale avec son frère et son oncle, il a finalement choisi de suivre une formation de boucher dans une école namuroise. Le diplôme en poche, il a d’abord travaillé durant neuf ans comme salarié avant d’ouvrir sa propre boucherie en juillet 2012.

Située à une cinquantaine de mètres de la ferme, la boucherie était l’occasion idéale pour valoriser les bêtes de la ferme. Il faut en effet savoir que le bœuf, le veau et l’agneau sont issus de leur élevage. Le porc, quant à lui, provient de la porcherie de Claude Baijot, un autre exploitant de la localité. Toutes les bêtes sont tuées à l’abattoir communal de Gedinne. Les carcasses sont ensuite découpées dans l’atelier de la boucherie même avant de subir les différentes transformations pour en faire de la viande et de la charcuterie de premier choix. Au fil des années, la boucherie de la ferme Martin s’est faite un nom dans la région et bien au-delà. Même si son père Marcel l’aide notamment pour la livraison des colis et le nettoyage de l’atelier, Aurélien a dû faire appel à de la main-d’œuvre supplémentaire en embauchant un ouvrier et une serveuse.

Présent chaque premier vendredi du mois au marché de Paliseul, il s’est fait une clientèle qui n’hésite pas à franchir la porte de la boucherie entre les marchés. Tout est fait maison, c’est ce qui fait la renommée de l’établissement.

Des produits de qualité

Ce n’est pas la première fois qu’Aurélien Martin participe à des concours. En début d’année, il a reçu le premier prix dans la catégorie «Boudin noir de fête» pour son boudin noir aux pommes au salon «Saveurs et Métiers» à Namur.

Cette fois, c’est au concours «Coq de Cristal» organisé conjointement par l’APAQ-W (Agence Wallonne pour la Promotion d’une Agriculture de Qualité), Accueil Champêtre en Wallonie et la Foire de Libramont, qu’un produit proposé par Aurélien Martin a séduit le jury dans la catégorie «Viande porcine – Saucisse sèche de porc – Type Pipe d’Ardenne». Cette reconnaissance est une belle récompense pour ce jeune boucher passionné par son métier. Pour déterminer le lauréat de chaque catégorie parmi les nombreux candidats, le jury se base sur différents critères: l’aspect visuel pour 10%, l’odeur dégagée pour 15%, la texture ou la consistance pour 25% et le goût pour 50%. La dégustation se fait à l’aveugle. La remise des prix a eu lieu à Libramont ce mardi 5 décembre en présence du ministre wallon de l’agriculture, René Collin.

Aurélien Martin nous explique le secret de sa saucisse sèche fumée: «Il s’agit d’un mélange de viande de porc et de bœuf. La viande hachée est mélangée à différentes épices naturelles afin d’élaborer les saucisses. Celles-ci sont ensuite suspendues sur des barres et séchées pendant un jour ou deux avant d’être fumées à la sciure de hêtre dans un fumoir à froid. Je les laisse encore sécher durant une journée avant de les proposer aux clients. C’est un produit phare dans la région».

D’autres produits sont bien sûr proposés à la clientèle à la boucherie. En cette période de fêtes, vous aurez l’occasion d’y découvrir un vaste choix de boudins, de pâtés, de volaille, de saucissons et autres salaisons sans oublier les paniers garnis à offrir ou à s’offrir.

Infos:

Boucherie de la ferme Martin Rue de Graide 25 C – 5555 Naomé (Bièvre)

Ouvert du lundi au samedi de 8 h à 19 h et le dimanche de 8 h à 12 h

Fermé le mardi

061 31 19 31 ou 0496 71 33 32 Site :

boucheriedelaferme

m artin.be

- équipe de rédaction

Autres actualités à Vie locale

Articles les plus populaires

Les promotions autour de Vie locale