Vie locale - 17 kots wallons en mode développement durable

Potagers partagés, grainothèque, jogging vert, ateliers de confection de produits d’entretien, four à pain, actions de sensibilisation dans les écoles… Lors de l’annonce des lauréats, le Ministre a tenu à souligner l’ambition, la créativité et la qualité des actions de sensibilisation des étudiants! En soutenant 17 Ecokots partout en Wallonie, il souhaite donner du poids aux générations futures afin qu’elles puissent montrer la marche à suivre. Des prix de 1.000 à 2.500 euros leur seront octroyés afin de mener à bien leur projet sur le terrain.

La démarche Ecokot

Lors de visites de terrain ou d’événements tels que le Parlement Jeunesse du Développement Durable, le Ministre Carlo Di Antonio a été interpellé par les jeunes: ils sont prêts à s’investir pour la Wallonie de demain!

Pour leur permettre de concrétiser leurs idées, un appel a été lancé à destination des étudiants des Universités et Hautes Écoles wallonnes en septembre dernier.

Les résultats de l’appel à projets ECOKOT témoignent de la motivation et de la capacité de changement des jeunes: ils souhaitent modifier leurs habitudes quotidiennes et s’investir dans des projets en faveur d’un développement durable de notre Région.

Chaque projet a été analysé selon cinq critères: sa cohérence avec l’un des 17 objectifs de Développement Durable de l’ONU et la Stratégie Wallonne de Développement Durable; la mise en pratique concrète et quotidienne en faveur du développement durable ou de la propreté publique; l’originalité de l’action de sensibilisation à destination du grand public ou du public scolaire, associatif, etc.; l’utilisation de matériaux durables et respectueux de l’environnement; la pérennité du projet.

Les projets namurois et gembloutois

Parmi les lauréats de l’appel à projets ECOKOT, le Kot Jogging à Namur vise le tri sélectif des déchets et une zone d’échange, la création d’un groupe de jogging combinant le sport au ramassage des déchets dans les espaces verts namurois. Le KotéJardin, de son côté, va créer un compost pour les kots à projets namurois et un potager permacole communautaire, et mettre en place une grainothèque.

Toujours à Namur, le Démocra’kot vise la fabrication de produits home-made et la minimisation des déchets au quotidien. Le Kotélocal, lui, organisera des soupers et des ateliers axés sur l’alimentation durable. Enfin, Le Jardin proposera une restauration du jardin, la plantation de légumes de saison, des cours de cuisine, la confection de soupes communautaires…

A Gembloux, «Les jeunes poussent» s’engagent à l’utilisation d’une citerne à eau et d’un compost au quotidien, à la création d’un potager et à la sensibilisation des élèves de 5e et 6e primaire à l’alimentation durable et au vocable «local» via des ateliers. Le «Pain kot’y Bien», à Gembloux lui aussi, construira un four à pain et organisera des ateliers de création de pain.

- équipe de rédaction

Autres actualités à Vie locale

Articles les plus populaires

Les promotions autour de Vie locale