Vie locale - Christian Dalimier, l’homme aux cent mille souris

Depuis 28 ans Christian Dalimier exerce le métier d’ébéniste. Formé à Don Bosco dès ses 13 ans, il a appris les techniques de menuiserie pendant quatre ans puis s’est spécialisé deux ans en ébénisterie. « On apprenait alors les techniques du meuble liégeois ».

Il commence à travailler dans la restauration de meubles pour des antiquaires liégeois « J’ai des clients qui me suivent depuis 30 ans », il a vu le métier évoluer vers le contemporain. « Aujourd’hui les antiquités n’ont plus la cote, alors je me suis adapté. Je fais des placards sur mesure, des meubles, des aménagements pour des magasins. Cela permet plus de créativité. Beaucoup de clients me laissent carte blanche car ils savent que j’aime créer ce que j’ai imaginé ». D’ailleurs Christian Dalimier ne considère pas l’ébénisterie comme un travail mais plutôt comme une passion.

En 2001, il crée pour lui-même un porte-clés en forme de souris. Un client le remarque, puis deux, puis trois. L’ébéniste en crée une dizaine, puis une vingtaine, puis une cinquantaine, jusqu’à quatre mille aujourd’hui. Les souris remportent un succès fou! Déclinées d’abord en porte-clés, puis en magnets pour frigo ou encore équipées d’un bouchon pour refermer les bouteilles de vin, la souris est entièrement réalisée à la main.

Tournée sur un tour à bois numérique, elle est ensuite aplatie à la base puis aimantée. On perce les yeux puis l’emplacement pour les oreilles et pour la queue en cuir qui sont collées. Elle existe dans différentes essences de bois comme le chêne, le hêtre, le noyer ou le wengé. Différentes couleurs de cuir sont possibles pour les oreilles et la queue. « Au début, on découpait les oreilles aux ciseaux et toute la famille s’y mettait! Aujourd’hui c’est à l’emporte-pièce, mais cela demande toujours énormément de temps ».

La souris est devenue en quelques années l’emblème de la créativité de son créateur. Le temps d’une exposition à la galerie Lierhmann, elle a été décorée par des artistes. Elle a aussi servi de support à des logos de sociétés et récemment s’est vue déclinée en souris télécommandée sur la grille de départ du circuit de Francorchamps.

Une souris globe-trotteuse

Au fil des années les sociétés d’événementiel ont fait appel à la souris pour leurs animations. Christian Dalimier a eu l’idée de demander à ses clients de la photographier dans tous les endroits du monde: « Cela a commencé avec une étudiante Erasmus. Maintenant j’ai des centaines de photos d’elle tout autour du monde ».

Dernièrement, la petite souris s’est muée en drone ou en souris en chocolat chez le pâtissier Franz. Elle fera bientôt le bonheur des commerçants liégeois. Elle existe aussi en version disco à paillettes et Chistian Dalimier envisage de la faire sauter en parachute… Car pour son créateur, avec la souris, rien n’est impossible. Mais jusqu’où ira la Souris Liégeoise?

Christian-dalimier.be

Tél.: 0473/90 00 05

Rue Large 34 – 4032 Liège

Nadine Romieu - équipe de rédaction

Autres actualités à Vie locale

Articles les plus populaires

Les promotions autour de Vie locale