Vie locale - La dernière phase du contournement adjugée

Pour mémoire, c’est en 2016 que les travaux de la dernière partie du contournement de Marche-en-Famenne ont démarré, avec l’aménagement d’un rond-point, rue du Parc industriel. Depuis, le chantier a bien avancé, conformément au planning de départ. Le budget global s’élève à 8,8 millions d’euros.

L’objectif, avec cette rocade, est à la fois de désengorger le centre de la ville et permettre de relier les directions de Rochefort, Liège et Hotton sans passer par le centre. Cette route de 2,1 km est prévue pour absorber 1.200 poids lourds et 4.000 véhicules par jour, dans les deux sens cumulés.

Le tronçon du contournement récemment adjugé vise, lui, à relier le nouveau pont cadre de la rue du Vivier, qui a été récemment installé, à l’échangeur du Wex avec la Nationale 4, avec possibilité de reprendre cette N4 vers Arlon ou Namur. Le coût s’élève à 2,8 millions d’euros.

Au printemps 2018

Les travaux de cette phase débuteront au printemps 2018, dans la continuité des deux premières. La rocade sera utilisable une fois les trois phases complètement achevées, soit en juin 2019.

Concrètement, les travaux du tronçon vers l’échangeur du Wex concernent notamment les coupures des rues du Filori et Frasir, avec pour cette dernière l’aménagement d’un passage pour piétons sous la voirie. On notera encore la pose de pertuis pour les ruisseaux et d’écrans antibruit à plusieurs endroits.

« Je me réjouis de voir l’état d’avancement de ce chantier, vital pour la mobilité et le désengorgement du centre de Marche-en-Famenne », commente le bourgmestre, André Bouchat. « On entrevoit réellement le bout du tunnel. Le redéploiement de Marche-en-Famenne passait par une rocade, afin de positionner Marche plus au milieu de son territoire. Cette rocade – pratiquement périphérique pour les ¾ de son tracé – formera, une fois le dernier tronçon achevé, un ensemble cohérent. Ce fut un travail de très longue haleine. Je tiens à remercier une nouvelle fois Monsieur Pierre-Yves Trillet et son équipe du Service Public de Wallonie, spécialement Monsieur l’Ingénieur Arnaud Delobbe, pour la mise en œuvre de cette dernière liaison. »

Boulevard urbain: arrêts TEC et entrée Hôtel de Ville

La mise en route du contournement soulagera le trafic sur le Boulevard urbain: « Nous aurons près de 4.000 véhicules en moins sur le Boulevard urbain et, normalement, en 2018, on verra la construction d’aires de stationnement pour bus du TEC », poursuit André Bouchat. Ce 13 novembre, le Collège communal a en effet donné son feu vert à un projet de création d’arrêts en site propre, et non plus sur la partie roulante du Boulevard.

Les réalisations suivantes sont programmées, entre le rond-point de la Pirire et le rond-point du Carmel, direction Liège: aménagement d’un arrêt à hauteur de l’Hôtel de Ville avec prolongation du trottoir vers le Boulevard du Midi; suppression de l’arrêt du carrefour du Palace et réaménagement en site propre de l’arrêt à hauteur de Condrogest; réaménagement hors chaussée avec du marquage de l’arrêt après le fleuriste. « Ces nouvelles aires permettront donc une fluidité accrue. Cela n’avait pas beaucoup de sens d’avoir des arrêts trop rapprochés. Une bonne nouvelle supplémentaire! », ajoute André Bouchat.

Enfin, le Collège communal s’est aussi récemment prononcé pour modifier l’accès en voiture à l’Hôtel de Ville. Actuellement, celui-ci s’opère via le Boulevard du Midi. À l’avenir, l’entrée et la sortie s’effectueront via le Boulevard urbain. « Nous devrons élargir la voirie sur le Boulevard pour ce faire. L’entrée via le Boulevard du Midi sera, elle, réservée aux piétons », conclut le bourgmestre.

- équipe de rédaction

Autres actualités à Vie locale

Articles les plus populaires

Les promotions autour de Vie locale