Vie locale - Viva For Life 5e édition officiellement lancée dans la cité aclote

Le député provincial Mathieu Michel et Pierre Huart étaient visiblement ravis de la concrétisation de ce projet d’accueillir une édition de la célèbre opération caritative en Brabant wallon. «Les Nivellois ont un caractère accueillant, festif et, surtout un sens profond de la solidarité; une tradition que nous perpétuons!», a déclaré ce dernier.

À leurs côtés, se sont évidemment succédés de nombreux responsables et personnalités, mais également les trois animateurs qui perpétueront, eux aussi la tradition du cube, à savoir assurer 6 jours et 6 nuits de direct radio, dans un studio de verre qui prendra place, cette année, sur la Grand-Place aclote. Ce sont Sara de Paduwa, Ophélie Fontana et Cyril qui s’y colleront à nouveau, avec énormément de cœur et de motivation!

25% des enfants en Wallonie

Pour rappel, l’opération Viva for life est une grande opération de mobilisation de de VivaCité au profit de la petite enfance défavorisée. «Une situation considérée comme «gravissime et loin d’aller en s’améliorant», par les divers experts consultés par les organisateurs de Viva for Life qui entendent bien aller au-delà d’une simple opération marketing. «Car oui, si c’est du marketing, on en fera le temps nécessaire à réveiller les consciences», a tenu à préciser Jean-Paul Philippot, administrateur-général de la RTBF qui avait fait le déplacement pour l’occasion.

Depuis 2013, ce sont ainsi près de 10 millions d’euros qui ont été récoltés, permettant de soutenir plus de 250 projets d’associations actives dans le domaine de la petite enfance et de la pauvreté. Exemple concret: en Brabant wallon, l’action a notamment permis de mettre sur pied le «Bébébus», une halte garderie mobile qui sillonne les communes de l’est de la province et permet d’accueillir des enfants de 1 à 3 ans. Ou encore, à Nivelles, où le financement Viva for Life permet au Centre de la Petite Enfance de pérenniser les activités sociales et d’éveil bénéfiques pour les familles précarisées… Les exemples sont innombrables et tous listés sur le site internet de l’opération.

Le défi à battre, cette année, est donc de 3.452.310 euros, récoltés en 2016 à Charleroi. Pour ce faire, les solutions sont nombreuses: organiser des défis, écoles, entreprises, asbl ou groupes d’amis qui proposent de relever des challenges parrainés, de vendre objets ou préparations culinaires ou encore d’organiser des événements dont tous les bénéfices sont versés au profit de Viva for Life. La Belgique entière se mobilise chaque année autour d’événements d’envergure (Le Blind RTBF, Stairs for Life de Belfius, Paddel for Life à Namur…) mais les initiatives locales suscitent généralement une solidarité et une motivation sans pareil (voir notre encadré).

Il est également possible de faire un don directement sur le site, d’acheter les boules de Noël, livrées par Benjamin Maréchal en personne pour toute commande de 100 pièces ou encore d’acquérir des goddies ou la compil Viva for Life!

Pour cette édition, c’est Nolwenn Leroy, toute jeune maman très attentive à la condition des petits qui sera la marraine de l’opération dont le thème musical sera représenté par la chanson «On dirait», de Amir. Plusieurs nouveautés sont également annoncées: avec la retransmission des défis par TVCom, la Télé régionale mais également une émission quotidienne qui sera présentée sur la Une par le sympathique duo Sébastien Nollevaux et Anne-Laure Macq (On n’est pas des pigeons) de 18h30 à 19h20 du 18 au 23 décembre, grand jour de clôture de l’opération, qui verra les animateurs quitter leur cube à 20h15.

www.vivaforlife.be

J. Salmont - équipe de rédaction

Autres actualités à Vie locale

Articles les plus populaires

Les promotions autour de Vie locale