Vie locale - Sylviane Fraiture: restauratrice de tableaux aux multiples talents

Un beau rayon de soleil éclaire le petit atelier où Sylviane manie le pinceau avec dextérité. Elle est en train de restaurer une peinture ancienne étalant un enduit à base de craie et de colle. Des techniques parfois très complexes apprises lors de cours du soir en restauration à Tongres pendant cinq ans. Dans cette école Sylviane a acquis le savoir-faire du restaurateur de tableau. Elle y a appris comment réparer une toile déchirée, comment nettoyer un tableau ou réparer un triptyque cassé. Des techniques «qui relèvent souvent de la chimie» et du geste minutieux et rigoureux que Sylvianne maîtrise à la perfection. Parfois le travail est récompensé par une belle découverte « En nettoyant un tableau, j’ai découvert la signature de J. Van Goijen, un peintre hollandais très connu du 17e siècle. C’est très impressionnant! ». Au fur et à mesure de sa pratique, de sa présence lors de salons d’antiquaires et de brocanteurs ou de portes ouvertes chez l’artisan, Sylviane s’est fait un nom dans le domaine de la restauration. De plus en plus de particuliers lui confient leurs tableaux.

Sylviane Fraiture est aussi une dessinatrice hors pair. Elle pratique également l’aquarelle et la sculpture. Après un régendat en Arts plastiques, elle a suivi les cours de l’Académie des Beaux-Arts en sculpture pendant un an avec Georges Paulus. Après des débuts dans l’enseignement, elle a préféré se lancer comme artisan en gravure sur verre. « Je vendais sur les marchés de Noël à Spa et à Liège. Mais c’était très difficile et j’ai laissé tomber le travail du verre pour me lancer dans la restauration de tableaux. Pendant longtemps, j’ai eu l’impression que la société n’avait pas besoin de ce que j’avais à offrir en tant qu’artiste. Avec la restauration, les gens m’ont fait confiance.» Aujourd’hui, elle revient aussi à ses premières amours que sont le dessin et la sculpture et l’aquarelle. « L’aquarelle me permet d’aller vers l’abstrait. Le dessin je le pratique depuis mon enfance. J’ai décoré beaucoup de carnets de poésie! ». Sylviane dessine au crayon en s’inspirant de l’actualité même si au début « Il n’y a rien de construit dans ma tête mais ce sont souvent des thèmes qui me révoltent qui reviennent à la surface, comme la mondialisation ou la situation des migrants. Pour moi un dessin est un pont entre mon imaginaire et celui de la personne qui regarde. Libre à eux de l’interpréter. Je ne veux surtout pas donner de leçon de morale ». Ancrée dans le réel, elle l’est aussi quand elle sculpte des scènes de vie avec ses petits personnages bien vivants et attachants.

Sylviane Fraiture exposera ses peintures et sculptures du 11 au 26 novembre à la Galerie 23, Bd de la Sauvenière 23 à Liège.

Tél: 04/362 77 42 – fraiture.sylviane@gmail.com

Nadine Romieu - équipe de rédaction

Autres actualités à Vie locale

Articles les plus populaires

Les promotions autour de Vie locale