Vie locale - Laëtitia capture les premiers instants de la vie

Après deux années secondaires au Centre Éducatif Saint-Pierre à Leuze, Laëtitia se dirige vers ce qui lui plaît depuis toujours: la photographie. Au terme de quatre années d’études à l’Institut Technique Renée Joffroy, à Ath, elle se montre plus que jamais motivée à poursuivre dans cette voie.

Malgré les réticences de son entourage, la jeune femme décide de suivre une formation supplémentaire : «Certaines personnes ont essayé de m’en dissuader. Selon eux, être photographe n’est pas un métier. J’ai foncé tête baissée et je ne le regrette pas!»

Elle a néanmoins une particularité : «J’ai suivi une formation grossesse et nouveau-né chez Fany Hennart, une photographe tournaisienne spécialisée dans cette discipline. J’ai énormément appris. C’était primordial pour moi de connaître toutes les techniques de sécurité avant de manipuler un nouveau-né. Je vais bientôt participer à une autre formation de ce type en studio avec, cette fois-ci, Michael Stief, une pointure dans le milieu», explique Laëtitia.

Enfant, elle photographiait ses poupées: «En grandissant, vers l’âge de 13 ans, je les ai laissées de côté pour me tourner vers des personnes réelles. C’est quelque chose qui me plaît depuis toujours, je me sens épanouie lors des séances.»

D’un passe-temps, elle en a fait un mode de vie qu’elle ne changerait pour rien au monde. Cette discipline lui apporte un bonheur au quotidien et surtout la fierté d’exercer le métier qu’elle aime.

Spécialisée dans les photos de maternité (grossesse et nouveau-né), Laëtitia capture aussi les sujets qui touchent la sphère familiale (les couples, les enfants, etc.). Elle confie: «J’aime la pureté et l’amour que dégagent ces sujets! C’est cela que j’aime immortaliser. Je ne vois pas le temps passer lors d’une séance photo, et c’est souvent réciproque pour mes clients. Je mets tout en œuvre pour qu’ils passent un moment inoubliable».

Un souvenir?

La jeune femme nous livre: «Il y en a énormément. Si je devais n’en retenir qu’un seul, je pense que cela serait quand j’ai eu mon premier nouveau-né entre les mains. Les émotions se mélangeaient à la satisfaction personnelle. Chaque petit bout qui se retrouve devant mon objectif m’offre quelque chose de particulier! Ils sont tellement vrais et sincères. C’est pour cela que je les affectionne particulièrement».

Il y a deux mois, elle a ouvert son propre studio photo. «J’avais envie d’avoir un endroit à mon image afin d’accueillir chacun de mes clients comme il se doit», conclut-elle.

À l’avenir, la jeune femme espère accueillir de nouvelles têtes blondes. Elle vous invite à la retrouver sur sa page facebook et vous propose des mini-séances de Noël à son studio les 18, 19, 25 et 26 novembre et sur rendez-vous.

Facebook: Laëtitia Croes photographe - équipe de rédaction

Autres actualités à Vie locale

Articles les plus populaires

Les promotions autour de Vie locale