Vie locale - Ils font la culture à Jodoigne et Orp-Jauche

C’est à l’occasion du premier village des associations que le centre culturel de Jodoigne et d’Orp-Jauche a remis ces mérites culturels à huit personnalités. «L’occasion de découvrir huit histoires, huit parcours différents, mais avec trois points communs: La passion pour l’art, l’amour du travail bien fait et l’envie de partager», ont annoncé les organisateurs.

C’est Maëlle Laduron, une Jodoignoise créatrice de bijoux, qui a été la première à être appelée sur scène. Dernièrement, ses créations ont été remarquées par une maison de couture belge de renom avec qui elle a eu la chance de collaborer.

L’Académie de Jodoigne a également été mise à l’honneur à l’occasion de son trentième anniversaire. C’est Jean-François Reygaerts, le directeur de l’Académie, accompagné de plusieurs professeurs, qui est venu chercher le trophée. À sa création en 1986, elle comptait déjà pas moins de 250 élèves. Aujourd’hui ce sont plus de 600 élèves qui sont encadrés par une équipe pédagogique de 30 professeurs diplômés, artistes et pédagogues formés dans les Conservatoires Royaux et Écoles Supérieures d’Art.

Ce fut ensuite le tour de Fabien Pétillion, spécialiste de l’aquarelle et de l’art animalier. Cet artiste autodidacte possède un atelier à Piétrain, qui lui permet d’exposer de façon permanente et d’y donner des cours et stages.

Le dernier mérite jodoignois a été attribué à Fanny Van Hammée, la chanteuse, moitié du groupe Faon Faon. «Je ne pensais pas que je serais autant émue», a-t-elle confié. Pourtant des prix elle a eu la chance d’en remporter plusieurs ces dernières années avec Faon Faon: le concours «Du F dans le texte» en 2015, et plus récemment le «Franc’Off», les assurant de participer aux Francofolies de Spa en 2018.

Du côté d’Orp-Jauche, la première lauréate est Julie Duroisin, une comédienne qui a fait ses armes au Théâtre d’Appoint. Son seul en scène, «Emma», présenté plus de 250 fois en 10 ans, lui a valu d’être sacrée Meilleur espoir féminin aux prix de la Critique. Julie Duroisin sera bientôt à l’affiche d’une pièce écrite par Laurence Bibot. Actuellement en pleine répétition, c’est sa maman qui est venue chercher son prix.

Nous sommes ensuite passés au travail du bois avec Michel Doneux, qui a eu l’occasion de se former avec les plus grands tourneurs. Michel Suppes, un autre lauréat sculpte lui aussi le bois, en qualité de scénographe, décorateur-ensemblier et assistant-réalisateur. Il a été en charge de nombreux projets locaux comme le «Roi nu» des Baladins du Miroir et s’occupera du prochain spectacle de la Maison Ephémère.

Enfin, Carine Vanderweyen, responsable du service communal de l’Enseignement depuis 2007 et coordinatrice à l’Office du Tourisme d’Orp-Jauche depuis plus de 20 ans, a été la dernière à recevoir son mérite.

En ouverture de cérémonie, Hugues Ghenne, Bourgmestre d’Orp-Jauche avait souligné le dynamisme et le talent des citoyens de la région. Un propos partagé par Jean-Luc Meurice, son homologue jodoignois: «La diversité de ces artistes démontre qu’il n’y a pas que des champs et des vaches à l’est de la Province comme certains le pensent parfois!», a-t-il dit en guise de conclusion.

Candice Denis - équipe de rédaction

Autres actualités à Vie locale

Articles les plus populaires

Les promotions autour de Vie locale