Vie locale - Plantons des arbres pour restaurer la Terre!

Le projet de l’an dernier a permis de récolter 13 000 euros et de planter 330 arbres en Belgique (à Mortier sur le site des Compagnons de la Terre) et 5000 arbres et haies au Burkina Faso. Cette fois, les deux partenaires espèrent récolter 20 000 euros dont la moitié auprès d’entreprises, associations et collectivités et l’autre moitié auprès du grand public. Cet argent servira à financer la création de 3 périmètres maraîchers (350 arbres et 3ha) dans la région de Gao (Mali) afin d’y développer les pratiques agroécologiques dans ce pays. Ces périmètres seront plantés d’accacias, de différents arbres fruitiers mais également d’arbres indigènes comme les dattiers ou les nîms (dont le fruit sert d’engrais).

En Belgique, cet argent servira à l’extension du verger des Compagnons de la Terre aux Cortils à Mortier. Il s’agit de planter à partir de la mi-novembre 2017 quelque 220 arbres fruitiers de trois essences différentes (poiriers, pommiers, pruniers), hautes tiges et basses tiges.

Bien plus que de simples récoltes de fonds, cet engagement permet aux deux partenaires, unis par les mêmes valeurs de fédérer leur compétences afin de sensibiliser les populations du Nord et du Sud aux problèmes de la désertification et de l’appauvrissement des sols en impulsant une dynamique de co-développement solidaire et de transition.

L’ONG Autre Terre installée dans le zoning des Hauts Sarts est active dans le domaine agroécologique notamment par le petit élevage et le recyclage des déchets. Elle est aussi implantée dans les pays du Sud (Afrique de l’Ouest et Amérique Latine). Son objectif est d’améliorer le niveau de vie des populations par les revenus de l’alimentation tout en préservant l’environnement. « Fin 2015, nous avons rencontré Les Compagnons de la Terre, nous avons échangé sur nos valeurs communes, nos missions et les problématiques que nous traitions, notamment au niveau de la défense des petits producteurs. » explique Vincent Oury, directeur d’Autre Terre. « En 2016, nos partenaires africains sont venus rencontrés Les Compagnons de la Terre et ont pu échanger sur leurs expériences ». Au Mali, région désertique, planter des arbres permet d’avoir un sol bien meilleur car leurs ombres gardent l’humidité sur les sols. Les haies, quant à elles, coupent le vent qui assèche les sols. L’humidité ainsi préservée par la plantation d’arbres permet de créer des oasis et de développer des terrains maraîchers. Ses oasis occupent 20 à 30 producteurs qui cultivent tomates, oignons, aubergines, etc. pour leur consommation personnelle (1/3) et pour la revente (2/3). « Le projet de cette année permettra de planter une centaine d’arbres sur un 3 périmètres de 3 hectares. L’objectif à terme serait de développer plus ou moins 35 périmètres supplémentaires » poursuit Vincent Oury.

A Mortier « l’opération permettra de poursuivre l’expérience mise en place en 2016 » reprend Arianne Hermans, coordinatrice des Compagnons de la Terre, coopérative à finalité sociale, « Pour le moment nous démontrons qu’une micro ferme peut-être rentable en terme de maraîchage et de production agricole. Les arbres plantés l’an dernier poussent et nous allons développer le petit élevage de poules et de chèvres en 2018. Nous arrivons à la fin de la transition vers le Bio. Nous regroupons actuellement 520 coopérateurs à 250 Euros la part. L’idée est d’atteindre un capital de 1,5 Millions d’euros. On en est à 500 000 pour l’instant ».La coopérative emploie 5 personnes aujourd’hui et aimerait créer 20 emplois à terme. La vente de produits se fait sur le site de Mortier et via le marché de Saive (le samedi), les paniers de la Coopérative Ardente et certains commerçants bio. L’extension du verger des Cortils permettra aux Compagnons de vendre des fruits en plus des légumes. Elle nécessitera la mobilisation de spécialistes des vergers anciens et la mise en place de filets de protections contre les nuisibles pour assurer la pérennité des arbres.

Un beau projet qui contribuera à développer de vraies alternatives pour les générations futures aussi bien au Nord qu’au Sud.

Programme

En tant que citoyens, vous pouvez contribuer à restaurer l’agriculture et la biodiversité en participant au projet de reboisement croisés en Belgique et au Mali.

•16 septembre: lancement du crowdfunding. Vous pouvez faire vos dons sur la plateforme mimosa.be (www.restauronslaterre.be)

•7 octobre: Action de sensibilisation par les jeunes d’Autre Terre lors de la Brocante Terre de Herstal (www.brocanteterre.be)

•10 octobre: Conférence «l’importance des arbres dans l’agriculture» à KulturA Liège de 9h à 21h (www.restauronslaterre.be). 21h Concert de Jive Addict et Pang

•18 octobre: Intervention lors de la projection du film Seed au festival Alimenterre (festivalalimenterre.be)

•31 octobre: fin du crowdfunding et de la 2e opération «Restaurons la Terre».

www.restauronslaterre.be

Nadine Romieu

N.R. - équipe de rédaction

Autres actualités à Vie locale

Articles les plus populaires

Les promotions autour de Vie locale