Vie locale - J’aurai 20 ans en 2030: une plongée dans notre futur

L’Université de Liège entend évoquer son passé, mettre en exergue ses valeurs et esquisser ses défis pour demain au travers d’une exposition d’envergure qui ouvrira ses portes le 23 septembre, pour une durée de 8 mois, au cœur de la cité dans le cadre prestigieux de la gare TGV de Liège-Guillemins, dessinée par Santiago Calatrava, docteur honoris causa de l’ULiège.

Pour ce faire, l’Université de Liège a choisi comme partenaire Europa 50, à qui l’on doit quatre expositions de référence, à savoir «SOS Planet», «Golden Sixtis – J’avais 20 ans en 60», «Liège Expo 14-18 – J’avais 20 ans en 14» et «De Salvador à Dali», qui ont attiré ensemble plus d’1 million de visiteurs.

L’objectif de cette exposition est de mettre en exergue l’universalité de la science et de la recherche: «D’où venons-nous? Où sommes-nous? Où allons-nous?».

Loin d’être de la science-fiction

Décrire le monde dans lequel nous vivrons demain et prévoir les grandes avancées scientifiques des prochaines décennies est difficile et risqué. Pourtant, le cadre futur de notre vie, tout comme les découvertes, sont en germe dans la recherche d’aujourd’hui, notamment au sein des universités. C’est à un voyage vers l’avenir que vous invite l’exposition «J’aurai 20 ans en 2030. La science au quotidien».

L’exposition s’articule autour de l’homme du futur tel que nous l’imaginons aujourd’hui, c’est-à-dire en homme assisté, en homme connecté, en homme responsable et en homme modifié, les quatre grands thèmes transversaux de l’exposition.

L’exposition sera un maximum interactif. Le visiteur aura une tablette qui lui permettra d’interagir et d’aller chercher des informations complémentaires. Il plongera au cœur des applications scientifiques et technologiques attendues au cours des prochaines années. Il découvrira l’habitat à l’heure de la domotique, des robots et de la connectivité. Il fera connaissance avec la ville de demain et un nouvel aménagement du territoire faisant la part belle à l’agriculture urbaine, à la nouvelle architecture ou encore à la protection de l’environnement.

Les sciences humaines ne seront pas en reste non plus, afin que l’exposition soit le reflet de toute la panoplie des disciplines présentes à l’Université de Liège. Le visiteur pourra s’immerger dans un cœur géant en 3D où il sera confronté à une réflexion éthique sur le devenir de l’être humain face à l’eugénisme, à la robotique ou encore à l’intelligence artificielle. Un autre espace sera dédié au désir d’immortalité qui se manifeste notamment par le truchement de théories transhumanistes. En complément, une brochure accompagnera l’exposition et permettra d’approfondir la réflexion, avec en prime des sujets tout à fait indépendants de ce qui aura été vu dans l’exposition.

Exposition du 23 septembre au 31 mai 2018

Gare de Liège-Guillemins, 4000 Liège.

Tarif: 16 euros (11 euros pour les étudiants• 8 euros par élève dans le cadre d’une visite scolaire)

www.jaurai20ansen2030.be

- équipe de rédaction

Autres actualités à Vie locale

Articles les plus populaires

Les promotions autour de Vie locale