Vie locale - Nouveau hall d’accueil après 18 mois de travaux!

Tout y est fait pour faciliter l’accès et l’accueil du patient et du visiteur dans l’hôpital. « Les guichets vitrés dédiés aux inscriptions sont plus visibles et tout est mis en place pour une meilleure gestion des files d’attente, notamment via un système de bornes et de places assises », explique Stéphane Droge, ingénieur en charge du projet au CHR. Tous les sièges aux formes arrondies sont aux couleurs verte et bleue de l’hôpital.

«Les Baigneuses», œuvre de Mady Andrien, symbolisent toujours l’entrée de l’hôpital, devant le dépose-minute surmonté d’un auvent en cuivre multi-faces installé sur une structure métallique. « Il s’agit là d’une véritable prouesse architecturale », commente Eric Finet, directeur Infrastructure et Logistique au CHR.

Le visiteur pénètre ensuite, via un petit sas d’entrée, dans un grand espace rectangulaire d’environ 800 m2, au-dessus duquel trône une grande verrière, elle-même agrémentée d’une toiture végétale. « Notre objectif était vraiment d’apporter de la luminosité dans le hall autrefois trop sombre. Avec la couverture végétale, nous avons voulu privilégier une vue sur un espace vert pour les patients qui sont hospitalisés dans les chambres des étages supérieurs », précise Stéphane Droge.

La transparence et l’aspect épuré ont été privilégiés dans cet espace, simplement décoré de quelques fauteuils, d’une poupée géante peinte par l’artiste liégeois Dany Visentin, et d’un espace vitré animé exceptionnel en plusieurs faces. « L’une diffuse des informations sur l’hôpital, une autre des mosaïques de photos et la troisième des messages de bienvenue. La quatrième est en fait un avatar sous la forme d’un squelette animé qui suit les mouvements de la personne qui se trouve face à lui. Si le passant lève le bras, l’avatar, qui dévoilera successivement ses muscles, ses os, ainsi que ses systèmes lymphatiques, nerveux, et circulatoire, lèvera aussi le bras », commente M. Droge. Cet espace renforce le côté convivial de l’accueil du visiteur.

Les comptoirs des inscriptions aux polycliniques et aux rendez-vous médicaux, situés dans le fond du couloir, sont également lumineux, épurés et accueillants. La touche de couleurs est apportée par l’œuvre de l’artiste liégeois Fabrizio Borrini.

Tout a été pensé pour que le patient ou le visiteur plus faible puisse accéder facilement à l’hôpital. « La zone de dépose minute se situe vraiment devant le sas d’entrée, où des chaises roulantes sont disponibles. Un parcours sous forme de barrettes podotactiles a également été réalisé depuis le trottoir jusqu’au comptoir d’accueil. Celui-ci permet l’accès aux personnes non et mal voyantes. Reconnaissables aussi bien du pied qu’à la canne, ces barrettes anti-glissantes ne créent pas de gêne pour la marche. Faciliter l’accueil du patient et le rendre plus agréable était vraiment l’une de nos préoccupations lorsque nous avons débuté le chantier », précise Eric Finet.

Les médecins généralistes n’ont pas été oubliés. Une «smart room» leur a été dédiée, sous la forme d’un bureau comprenant l’équipement informatique nécessaire pour que le médecin puisse, par exemple, prendre connaissance du dossier de son patient. C’est également dans cette pièce qu’il peut rencontrer le patient et/ou sa famille. Le hall comporte également une galerie commerciale de 11 enseignes (fleuriste, parapharmacie, opticien, boulangerie, librairie, boutique de vêtements, GB Express, rôtisserie, coiffeur, brasserie et bandagisterie).

Trois sociétés ainsi que de nombreux sous-traitants ont participé à la construction du nouveau hall. Le coût du chantier est estimé à 5 millions d’euros.

- équipe de rédaction

Autres actualités à Vie locale

Articles les plus populaires

Les promotions autour de Vie locale