Vie locale - Elles courent pour soutenir la lutte contre le cancer

Cela fait six ans que les «WomanRace» ont vu le jour et se sont développées depuis aux quatre coins du pays. «Ce sont des courses à pied de 3, 6 ou 9 km réservées aux femmes », expliquent les organisateurs. Mais au-delà de l’aspect sportif, les WomanRace ont surtout comme objectif de soutenir la lutte contre le cancer puisque l’ensemble des bénéfices est reversé au profit d’actions positives contre les cancers des femmes. «Le jogging est un prétexte à un projet global sur le sport, la santé et le cancer. Notre objectif est de faire connaître les associations que nous aidons et d’interpeller les pouvoirs publics », ajoutent-ils.

Deux courses se tiendront prochainement dans l’est du Brabant wallon: La Superwezienne qui est organisée pour la troisième fois à Perwez le dimanche 24 septembre et une petite nouvelle, l’Orp-Jauchoise, le dimanche 8 octobre. La première aura comme point de départ la piste d’athlétisme sur le coup de 11 h. Les participantes pourront s’élancer pour un parcours qui empruntera le Ravel et le Bois de Burlet. Une course pour les enfants (1 km) est également organisée à 10 h 30. L’an dernier, près de 200 personnes avaient pris part au départ. À Orp-Jauche, c’est une toute nouvelle WomanRace en Brabant wallon qui sera proposée au départ de la Maison de l’entité à Jauche. Là aussi, une course pour enfant est prévue. «Le bénéfice intégral de la vente des dossards (7 € à Perwez, de 4 à 7 € à Orp) sera reversé à l’association, c’est-à-dire qu’un euro payé sera égal à un euro versé».

Comme le veut le règlement, c’est une association de la région qui bénéficiera du soutien financier.«Les fonds seront reversés à La Vie-là qui est une maison de ressourcement ouverte à tous les patients traités à la Clinique Saint-Pierre d’Ottignies pour un cancer», précisent les responsables de l’événement.

Depuis 2013, une prise en charge globale y est offerte selon le principe de la médecine intégrative, c’est-à-dire mêlant la médecine conventionnelle et les médecines alternatives. Au sein de cette maison blanche, située à deux pas de l’hôpital, les 65 bénévoles essaient d’améliorer la qualité de vue des malades, via la réduction du stress, de la dépression, de la douleur chronique et l’amélioration de la tolérance au traitement. Les patients peuvent par exemple, bénéficier de massage, des services d’une esthéticienne ou participer à des ateliers d’écriture. Cette initiative leur permet également de rompre l’isolement et de créer un lien social pour se soutenir et s’entraider.

Inscriptions: womanrace.be

Candice Denis - équipe de rédaction

Autres actualités à Vie locale

Articles les plus populaires

Les promotions autour de Vie locale