Vie locale - Le combat d’une mère très courageuse

Fanny Smet, 30 ans et originaire de Chièvres est une femme sensible et généreuse. Depuis toujours, elle déteste les injustices et sait se défendre face à celles-ci. Un caractère fort qui s’est affirmé avec la tragédie de sa vie. Il y a 3 ans, Fanny et son compagnon Simon vivaient une tragédie à laquelle ils ne s’attendaient pas. «J’étais enceinte d’un petit garçon, Louis. Il est venu au monde un peu plus tôt à 27 semaines et j’ai dû accoucher d’urgence suite à une maladie de grossesse. Mon fils est donc resté en néonatalogie pendant trois mois. Des mois de combat pour finalement baisser les armes. En effet, Louis était beaucoup trop faible dû à un gros retard de croissance. Une tristesse immense à laquelle s’ajoutait l’incompréhension. Les examens n’ayant pas pu être réalisés à temps. Un combat terminé pour lui mais un début de combat pour moi et son papa. C’était le début du deuxième plus dur combat de la vie, celle de la perte d’un enfant», explique-t-elle.

Un drame inattendu mais aussi une réalité qui laisse les parents sans repères. Pour ne pas baisser les bras, Fanny fait de cette douleur une force en créant l’association «Louis, un ange, un espoir». Elle entame alors une lutte engagée contre la prématurité mais aussi pour sensibiliser au mauvais déroulement de certaines grossesses.

Elle confie: «J’ai décidé de créer cette association avec une maman rencontrée en néonatalogie. Ses jumeaux étaient les petits voisins de Louis. Aujourd’hui, tout va bien pour eux. C’est compliqué de savoir ce qu’on ressent, la tristesse et la joie se mélangent. Je suis heureuse de voir ces enfants sortir de ce combat et les voir grandir et s’épanouir», ajoute Fanny.

Le combat au nom de Louis œuvre à récolter des fonds pour «Fetus For Life», la fondation Saint-Luc de l’hôpital universitaire de Bruxelles. Un établissement qui se charge de nombreuses recherches autour de la prématurité. «Ces fonds, nous les récoltons lors de nos événements, stands dans divers marchés nocturnes, marchés de Noël… Depuis trois ans, nous organisons aussi un tournoi de mini-foot sur herbe à l’AS Vaudignies. Celui-ci se déroule en août. Le mois suivant, c’est au tour du tournoi de balle pelote. La première année, nous avons pu récolter 2.500 euros pour la fondation et cette année, nous avons aussi versé 2.500 euros ainsi que 2.000 euros destinés à une petite patiente en besoin d’un monitoring et de soins pour le retour à la maison. Nous espérons en faire davantage cette année».

Un message pour son entourage

Elle annonce: «Je remercie tous mes fidèles bénévoles. Sans eux tout ça ne serait pas possible. Heureusement je suis bien entourée. Grâce à ces démarches nous aidons énormément de familles qui vivent dans la précarité ou des personnes touchées par diverses maladies. Je suis très reconnaissante de ces aides». Aujourd’hui Fanny est une femme forte. Dans sa tête, de nombreux projets se dessinent comme l’aide aux femmes enceintes à travers de nouvelles résolutions tant au niveau du confort, de l’accouchement et des aménagements d’horaires.

Si vous souhaitez participer à celle belle aventure de solidarité, Fanny vous invite à son repas de l’espoir le 21 octobre à 10h en la salle du Cercle Notre-Dame à Chièvres. Au programme: une marche d’halloween humoristique, un spectacle de magie et des concerts.

Facebook: «Louis, un ange, un espoir».

Julie Deprez - équipe de rédaction

Autres actualités à Vie locale

Articles les plus populaires

Les promotions autour de Vie locale