Vie locale - Thierry Delvaux : le vétérinaire-écrivain

Vétérinaire, formateur, amateur de courses à pied, les casquettes portées par Thierry Delvaux sont nombreuses. Mais celle d’écrivain retient particulièrement l’attention ces dernières semaines. D’autant plus depuis la sortie de son dernier roman, Hannah, paru aux Editions Poussières de Lune. « J’exerce ma profession de vétérinaire depuis maintenant plus de 31 ans, mais j’ai d’autres passions et j’essaie de ne pas les mettre de côté », raconte, sourire aux livres, Thierry Delvaux.

S’il est un homme fort occupé, il trouve pourtant le temps de combiner ses multiples activités. « C’est vrai, s’amuse-t-il, mes journées sont fort chargées, mais je parviens à tout combiner. Je n’ai pas vraiment de recette miracle. Il faut juste s’armer de courage, de patience et de passion. »

La passion, voilà certainement un terme qui colle à merveille à ce touche-à-tout. Amoureux d’art, au sens large du terme, Thierry s’est essayé à toutes les formes : le dessin, la peinture, la céramique… mais un jour, c’est finalement l’écriture qui a pris le dessus. «J’étais en vacances en Toscane, et j’avais été interpelé par l’histoire d’une jeune femme assassinée en 1947. J’ai décidé d’en faire le sujet de mon premier roman. » Cinq ans plus tard, sortait « Sur le Chemins de Toiano ». Un roman sur lequel il retravaille d’ailleurs actuellement. Et deux autres allaient suivre : « L’Orphelin de Coimbra », et « Hannah ».

Un auteur engagé

La particularité de son travail? Une écriture « engagée », tout d’abord. « Dans chacun de mes romans, et quel que soit le sujet, j’essaie de prendre position. D’inciter le lecteur à la réflexion, c’est une part de mon travail à laquelle je tiens beaucoup. » Mais ce sont aussi des ouvrages qui tiennent compte de l’histoire. « Chacun d’entre eux se déroule à une époque et dans des lieux déterminés. Il y a donc énormément de recherche, de documentation, car je veux situer les faits dans l’histoire, y inclure cette part importante de véracité des faits. »

Ses prochains projets

Et le temps n’est pas encore au repos pour Thierry Delvaux. S’il travaille sur la réécriture des «Chemins de Toiano», il s’investit aussi dans la préparation d’un nouveau roman, le quatrième donc, dont l’intrigue se déroulera pendant la Guerre 14-18.

Infos ? http://thierrydelvaux.skynetblogs.be/

P.G. - équipe de rédaction

Autres actualités à Vie locale

Articles les plus populaires

Les promotions autour de Vie locale