Vie locale - La crèche le Nid de Boutchou a ouvert ses portes

Bonne nouvelle pour le secteur de la petite enfance à Visé. Les parents peuvent désormais bénéficier des services de la crèche communale Le Nid de Boutchou dotée de 36 lits. « C’est un rêve qui se concrétise. Le projet date de 1995, dans le cadre de l’agrandissement de l’école communale de Devant-le-Pont à Visé. Nous avons répondu à l’appel à projet du Plan Cigogne 3 et nous avons été retenus », se félicite Viviane Dessart, présidente de l’ASBL Petite Enfance qui gère les 3 crèches communales de Visé. Il existait en effet les crèches de Richelle (18 enfants) et Cheratte (18 enfants) et voici celle de Visé.

« Il y a aussi une crèche privée à Richelle et une à Cheratte, ainsi que des gardiennes à domicile mais la demande est toujours là. 30 des 36 places disponibles à Visé sont déjà prises et on affichera complet en septembre. Il y a déjà une liste d’attente pour 2018 », ajoute Viviane Dessart.

Un budget total de plus d’un million d’euros a été nécessaire. « Nous avons reçu un subside de 599.000 euros de la Région wallonne pour les infrastructures. L’ONE prend en charge le nouveau personnel, à savoir 5 ETP, une assistante sociale à 1/4 temps et une infirmière pédiatrique à 3/4 temps. La Ville de Visé et l’ASBL Petite Enfance prennent à leur charge 5 personnes venant de l’ancien jardin d’enfants, une femme d’ouvrage à 4/5e temps et une cuisinière à temps plein ».

Le Nid de Boutchou est installé dans les bâtiments de l’ancienne école auxquels une nouvelle aile vitrée et décorée de dessins d’enfants a été ajoutée. Le bureau d’architectes visétois Véronique Devos et Olivier Hendrik a élaboré le projet en fonction des exigences de l’ONE, de l’AFSCA, de la sécurité (pompiers, caméras de surveillance, barrières sécurisées). Cela donne un ensemble très fonctionnel et très coloré.

La crèche est dotée de 3 services: un pour les 15 bébés avec une biberonnerie, un pour les 13 moyens et un pour les 14 grands avec 1 ou 2 chambres par service ainsi qu’un local de repas et un local d’activités; une cuisine de collectivité, un lavoir, un bureau pour l’infirmière et un local avec vestiaire pour le personnel.

« Il y aura bientôt un revêtement anti-chute dans la cour et des toiles solaires en hauteur. Je souhaite ajouter une salle de psychomotricité et une halte-garderie dans l’ancien jardin d’accueil », conclut la présidente visétoise.

L.M. - équipe de rédaction

Autres actualités à Vie locale

Articles les plus populaires

Les promotions autour de Vie locale