Vie locale - Les acariens, des squatteurs tenaces

Ils se nourrissent des peux mortes de notre épiderme. Les conditions optimales pour qu’ils prolifèrent sont une température comprise entre 15 et 25º et une humidité entre 65 et 80%. Les substances qui favorisent l’allergie sont constituées de leurs déjections et dans les débris de carapaces de leurs cadavres. Quand on compte qu’une femelle pond entre 30 et 60 œufs durant sa vie (de 50 à 100 jours), on imagine volontiers ce que cela représente comme population.

Réduire les «nids» à acariens

Les premières précautions à prendre ont trait au lit et à la chambre. Il convient d’aérer la chambre chaque jour pendant ¼ d’heure (le matin et le soir). Un sommier à lattes de bois est préférable. Les draps doivent être changés au minimum tous les 15 jours et lavés à 60º ce qui assure la destruction des acariens. Maintenir une température inférieure à 18º limitera le développement de ces minuscules bestioles. Évitez autant que possible plantes vertes, aquarium ou humidificateur. Éliminez la moquette, les tapis, les tentures et les rideaux si vous ne pouvez pas les laver facilement. Passez l’aspirateur une fois par semaine en n’oubliant pas les recoins où la poussière se cache. Lavez le plus régulièrement possible les lattes du sommier et le matelas. Pour ces derniers, les matières telles que la laine et les fibres textiles sont facilement occupées par les acariens.

- équipe de rédaction

Autres actualités à Vie locale

Articles les plus populaires

Les promotions autour de Vie locale