Vie locale - Produits locaux, culture et logements

La gare de Perwez, délaissée par le monde ferroviaire, est en train de vivre une seconde jeunesse, sous l’impulsion de la Commune. «En août dernier, le Conseil communal décidait de dégager un certain budget pour l'étude liée à la rénovation complète de l'ancienne gare. En décembre, un arrêté ministériel autorisait l'achat du bâtiment par expropriation pour cause d'utilité publique. Dans la foulée, un marché de services a été lancé et remporté par le bureau d'architecture Defrenne. Et fin mars, la Commune signait l'acte d'achat du bâtiment pour un montant de 413.500 euros, frais de notaire compris», détaillent les autorités perwéziennes dans leur bulletin communal. Une manière de valoriser son patrimoine.

Le passage du RAVeL

La ligne 147 qui passait par Perwez a été supprimée en 1961 et démantelée en 1989. Depuis, une rénovation a déjà eu lieu. «Les machines à vapeur d’hier qui sifflaient bruyamment à l’entrée en gare ont fait place aux paisibles promeneurs du RAVeL. De son côté, le bâtiment des recettes, rehaussé, a accueilli pendant plus d’un dem-siècle les services du Ministère des Finances. Une fois les rails disparus, le site a été réaménagé à fin des années 80. Un vaste et élégant espace ceint de haies accueille aujourd’hui un parking en semaine et le marché hebdomadaire le samedi. Et de manière plus épisodique de petits et grands événements de liesse comme «Perwez on ice» ou «Musica Sports», cirques, kermesses.»

Le lieu est fréquenté par les promeneurs. «C’est de là que partent deux de nos sept balades à thèmes documentées, dont le circuit complet est présenté sur des panneaux en bois: Amour de la Patrie (4 km) et La Jausselette (6 km). Né au milieu des années 1990 de la volonté de garder les anciennes liaisons ferrées à des fins touristiques, le RAVeL passe également par là. Il favorise aujourd’hui la circulation cycliste ou pédestre et permet de découvrir d’un autre œil le paysage hesbignon.»

Un espace modulable

Et les responsables du projet ont pensé aux amateurs de vélo. «Au rez-de-chaussée, on a choisi d’installer un espace modulable, avec un marché qui mettra les produits du terroir à l’honneur et un point vélo», explique Carl Cambron, le bourgmestre faisant fonction de Perwez.

L’espace est modulable car il accueillera aussi des activités. «Il y aura des activités culturelles à certains moments, comme des expositions de peinture.»

À l’étage, il y aura des logements. «Il s’agira de quatre logements tremplins. Nous en avons déjà trois sur le territoire de la commune et ils sont très appréciés.» Ceux-ci facilitent l’accès des jeunes à des appartements en proposant des loyers avec des conditions préférentielles.

Le bourgmestre faisant fonction ne préfère pas s’exprimer sur un e possible date pour le début des travaux, le dossier étant assez compliqué.

L.C. - équipe de rédaction

Autres actualités à Vie locale

Articles les plus populaires

Les promotions autour de Vie locale