Vie locale - Restaurer le virage de Stavelot pour les 100 ans

En 1920, un trio décidait de créer un circuit à Francorchamps. Et dans la foulée, en 1921 déboulaient les premiers bolides. Près d’un siècle après, Patrice Lefebvre compte commémorer à sa façon l’événement: en faisant restaurer en partie le virage de Stavelot, en le bordant d’immenses panneaux publicitaires. Pas pour offrir une visibilité aux anciens annonceurs, mais en les couvrant de photos de l’anneau, tel qu’il se présentait jadis. L’échevin a exposé l’idée à l’Office du tourisme.

Le virage était aussi connu pour sa cabine surélevée où prenaient place les commissaires de piste. Elle aussi serait remise sur pied et couverte de reproductions de photos anciennes. Patrice Lefebvre songe aussi à de tels panneaux dans la courbe de Masta, autre haut lieu du circuit, théâtre de quelques drames.

«L’idée est d’être prêt en 2020 pour les 100 ans. Le virage de Stavelot est remarquable. On voit parfois que certaines personnes s’y arrêtent. C’est du patrimoine sportif», explique l’échevin.

Le virage de Stavelot avait été aménagé en 1950, pour l’arrivée des Formule 1, la catégorie reine, qui succède alors à la Formule internationale. Auparavant, cette courbe était une épingle, bien plus lente. En 1950, la reconfiguration avait permis de battre les moyennes enregistrées jusqu’alors.

Francorchamps n’a pas vibré au son des F1 chaque année, depuis: on a connu des interruptions. La plus grosse, entre 1970 et 1983, à la suite du coup de gueule de Jackie Stewart, qui jugeait l’anneau trop dangereux. Le tracé sera alors modifié et la sécurité sera améliorée. Du coup, les virages de Stavelot et de Masta passeront à la trappe, l’anneau ne développant plus que 6,9 km, contre 14,1 km auparavant. Ce qui permettra le retour des F1.

L’aménagement du virage de Stavelot avait été un travail de titan. Une armée de 90 camions, 14 rouleaux compresseurs et 4 machines finisseuses allaient être mise en batterie. Mission: déplacer 30.000 m³ de terre et poser 40.000 m³ de béton asphaltique, expliquait L’annonce de Stavelot, à l’époque.

L.M. - équipe de rédaction

Autres actualités à Vie locale

Articles les plus populaires

Les promotions autour de Vie locale