Vie locale - L’ULg manque de chiens et de chats donneurs de sang

Les humains ne sont pas les seuls à avoir besoin d’une transfusion sanguine en cas de sérieux pépins de santé. À la clinique vétérinaire de l’ULg, au Sart-Tilman, on est coutumier du fait lorsqu’il s’agit de traiter les intoxications à la mort au rat, les traumatismes importants notamment ou lors d’interventions chirurgicales.

Le souci? Les chats et chiens donneurs de sang ne sont pas légion. Et ici, pas question évidemment de se tourner vers la Croix-Rouge pour organiser une campagne de collecte de sang.

«Or, les transfusions sont très courantes, précise François Delvaux, le responsable communication de la clinique vétérinaire. On a besoin de sang tout le temps, mais en particulier en cette période. Quand les beaux jours reviennent, les animaux sortent plus et sont donc davantage victimes d’accidents avec des voitures. Le problème, c’est qu’on n’a plus de poches d’avance. Quand on en a besoin, on doit donc en rechercher dans l’urgence…»

La clinique vétérinaire vient donc de relancer un appel aux dons de sang pour nos amis à quatre pattes. Si elle compte habituellement quelques dizaines de donneurs réguliers, la source commence en effet à se tarir.

D’autant que ne donne pas son sang qui veut. «Il faut remplir certaines conditions, continue M. Delvaux. Les chiens doivent ainsi peser au moins 25 kilos, être en bonne santé et en ordre de vaccination et être âgés de maximum dix ans. L’animal ne doit pas non plus avoir déjà reçu une transfusion et les femelles ne peuvent pas avoir eu des chiots.»

Des conditions qui réduisent le nombre de donneurs d’année en année: «De nombreux chiens sont ceux d’étudiants. Quand ils quittent l’université, on perd donc leurs chiens. Il y a aussi les chiens qui atteignent la limite d’âge. Et enfin, il y a ceux qui viennent quelques fois, puis qui s’essoufflent. Parce que, c’est clair, il n’y a rien à gagner à amener son chien pour qu’il donne son sang.» Excepté un sac de croquettes, équivalent canin du café et du biscuit offert aux humains quand ils donnent leur sang.

Mais vous aurez au moins la satisfaction de savoir que votre compagnon à quatre pattes contribuera un jour à sauver la vie d’un de ses homologues…

L.M. - équipe de rédaction

Autres actualités à Vie locale

Articles les plus populaires

Les promotions autour de Vie locale