Vie locale - Un topoguide pour le Plateau

Les Sentiers de Grande Randonnée (GR) vont vous en faire voir de toutes les couleurs. Avec 160 km à travers le vert du bocage du Pays de Herve. Si possible avec le bleu par-delà l’horizon et tout en suivant des signes indicatifs jaunes et rouges, qui succèdent aux traditionnelles lignes blanches et rouges superposées. Un nouvel habillage réservé aux sentiers de grande randonnée du type tour d’un pays, comme celui qui vient de sortir et est consacré au Pays de Herve. Un plateau qui est d’ailleurs le premier à recevoir ce type de balises (jaunes et rouges), chez nous. D’autres devraient suivre le mouvement. À commencer par le tour du Brabant wallon.

Avec le tracé retenu, on ne passe évidemment pas partout dans le Pays de Herve. Mais grosso modo, on approche des contours, sans fondre donc au creux de ce que certains géographes ont qualifié de cœur du Plateau, soit du côté de Charneux, Thimister, Clermont… Quelques différences peuvent être relevées par rapport au premier topoguide du bocage hervien, qui remontait à 2002. «Depuis, explique Alain Lousberg (coordinateur technique pour le balisage), beaucoup de choses n’étaient plus à jour. La 1re chose qui m’avait frappé, c’était qu’on ne traversait pas Herve et Aubel et qu’on passait à côté d’Eupen.» Maintenant, on traverse les trois. «Et du côté de Raeren, on en a profité pour passer près du château qui abrite le musée de la Poterie. On traverse aussi la réserve naturelle de Plombières. Il y a aussi une modification au niveau de Soumagne, où l’on passe près de Wégimont.» Le circuit passe aussi par Baelen, Bilstain, Saint-Hadelin, Membach, Hombourg, Mortroux, Dalhem, Barchon, Saive... Entre autres.

Plus de sites touristiques

Le résultat: un petit livre maniable, à glisser dans une grande poche, bourré de cartes, davantage axé sur des sites touristiques, avec des indications sur ce que l’on découvre. C’est le fruit de deux ans de travail, qui a mobilisé, entre autres, un photographe et une quinzaine de baliseurs.

Ce topoguide se révèle être un outil touristique de choix. En effet, pour l’ensemble des sentiers de grande randonnée, on estime que 80.000 personnes empruntent au moins une fois par mois au moins un tronçon d’une journée. Avec de grosses variations selon les saisons. Ainsi, au printemps, beaucoup se sentent des fourmis dans les jambes. Certains week-ends on peut espérer qu’une centaine de personnes empruntent la boucle du plateau.

Ce qui a et aura des retombées sur l’horeca. On jauge en effet qu’un marcheur ne logeant pas dépensera en moyenne entre 25 et 30 euros dans la région par jour. Fourchette que l’on peut multiplier par deux et demi s’il ajoute le gîte au couvert. Raisons pour lesquelles les autorités communales herviennes et Anne Zinnen, la directrice de la Maison du tourisme, se réjouissent de la sortie de ce nouveau topoguide.

LM - équipe de rédaction

Autres actualités à Vie locale

Articles les plus populaires

Les promotions autour de Vie locale