Vie locale - Le super-radar débarque!

En mai dernier, la police fédérale de la route se voyait équipée de quinze nouveaux radars hi-tech baptisés NK7. Les premiers avaient d’ailleurs crépité il y a quelques jours. Un conducteur ayant été pris à 244 km/h dans la région de Gand.

Que les conducteurs brabançons se méfient! En effet, ce bijou de technologie devrait débarquer dans notre province à la fin du mois. Ce radar représente ce qui existe de mieux en la matière. Il peut en effet contrôler jusqu’à… six bandes de circulation et dans les deux sens! «Il correspondait à nos besoins. Notre zone de police possédait un véhicule «radar mobile» mais celui-ci vieillit aussi et fonctionne encore avec des photos argentiques», avoue le chef de corps Laurent Van Doren, en charge de la zone de police Orne-Thyle.

Les communes de Chastre, Court-Saint-Etienne, Mont-Saint-Guibert, Villers-la-Ville et Walhain verront donc bientôt crépiter les flashs du nouveau radar. «Nous avons profité du marché public du fédéral. Le radar pourra ainsi être placé dans une voiture, un pylône ou encore installé sur un trépied. Il est aussi possible de l’installer dans une poubelle mais nous n’opterons pas pour cette formule. Nous laissons la gestion des déchets à l’IBW», s’amuse le chef de corps.

Le fonctionnement de l’appareil sera simplifié grâce à un traitement numérique des données. De quoi gagner sérieusement en efficacité. «La gestion des photos sera plus rapide. Elles arriveront directement sur le système informatique de la zone de police

Des points noirs ciblés

Pour ce qui est des axes dangereux de la province, ils ne manquent pas dans les communes de la zone Orne-Thyle. «Parmi les points noirs, on peut notamment citer la N4 à Mont-Saint-Guibert, la N93 à Villers-la-Ville ou encore la N275 à Court-Saint-Etienne

Les placements exacts devraient cependant être déterminés ultérieurement. «Des réunions doivent encore avoir lieu avec les bourgmestres pour étudier les zones d’installation des pylônes et déterminer à quel moment de la semaine le radar sera présent. En outre, les policiers doivent aussi être formés à l’utilisation de ce nouveau radar.» Un accord doit aussi être signé avec le Parquet du Brabant wallon.

L’acquisition du dispositif ne sera en tout cas pas gratuite pour la zone de police qui devra tout de même débourser la coquette somme de 50.000 euros pour en bénéficier! C’est que le radar est réellement un outil dernier cri. Grâce à sa technologie infrarouge, le NK7 est très discret. Les flashs pourront même être invisibles et l’appareil opérera de jour comme de nuit. Il peut même être guidé à distance lorsqu’il se trouve dans une boîte ou sur un trépied.

La zone Orne-Thyle sera, pour l’instant, la seule en Brabant wallon à profiter de ce système. «Nous n’avons pas encore fait de demande mais ce n’est pas pour autant que nous oublions définitivement l’idée», précise le chef de corps Pascal Neyman, en charge de la zone de police Nivelles-Genappe.

La zone de police Orne-Thyle précise, de son côté «qu’aucune demande n’a pour l’instant eu lieu pour des prêts de radar.»

À noter que la société Securoad a également conclu des accords avec la zone de police Vesdre (Verviers, Pepinster et Dison) qui vient d’acquérir un NK7 pour la somme de 50.000 euros.

LC - équipe de rédaction

Autres actualités à Vie locale

Articles les plus populaires

Les promotions autour de Vie locale